AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 will he (nora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nora Fleming
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 35
Crédit : ©fire&ice


Occupation : lycéenne sans grande conviction, de toute façon elle n'a plus grand chose à apprendre. elle vend aussi du pop-corn les samedis soirs au ciné du coin ; même si son occupation principale, c'est d'être profondément indifférente.
Réputation : les marques indélébiles, les yeux dans le vide, les bouche entre-ouverte. entre une froideur glaçante et une miellerie faussement désintéressée, nora est impossible à cerner. avec elle, on n'arrive jamais à y voir clair ; et c'est exactement ce qu'elle veut.

MessageSujet: will he (nora)   Jeu 1 Mar - 15:39


( CREDITS : ice and fire)

Nora Fleming
ft. Elle Fanning

IDENTITÉ
Age : seize ans, dix-sept en début d'année 85.
Naissance : 1978, durant.
Origine(s) : américaines.
Statut : elle s'attache difficilement, et ne reste pas en couple plus d'un ou deux mois, rapidement lassée, et incapable d'aller plus loin que quelques baisers.
Profession : lycéenne, elle travaille au cinéma en parallèle, y vend les places pour quelques dollars qu'elle met de côté. quand elle est de popcorn, elle fait payer ce qu'elle nomme la "super ration". en réalité, ça n'correspond qu'à la ration standard, et elle garde le supplément de côté, c'est sa petite arnaque à elle.
Groupe : the brains.
Cercles : rédactrice de la rubrique littéraire pour le journal du lycée (the bugle).
RP
aucun pour le moment.
Nora in a nutshell
nora, c'est une comédienne. des sourires qu'elle s'invente aux émotions factices qui transpercent ses pupilles. tout n'est qu'invention, personnages qu'elle modèle, sans que personne ne parvienne à saisir ses véritables intentions. une énigme qu'elle entretient pour le plaisir, les mots qu'elle manipule avec aisance, elle fait tourner son petit monde autour d'elle, simulâcre de douceur peint à même ses traits, le furieux mensonge. nora, elle ne laisse personne l'atteindre. ce ne sera plus jamais le cas. et lorsque dans son dos, l'on parle, elle se contente d'un regard appuyé, d'un p'tit sourire, et d'une phrase dérangeante. c'est ce qu'elle a trouvé de plus efficace, de mettre directement les pieds dans le plat. de demander aux bavards s'ils ont envie de les voir, les milliers de cicatrices qu'on lui invente, empreintes du courroux paternel. elle met mal à l'aise, de son regard affuté et de son ton mielleux. à les maudire intérieurement, alors que son sang se glace, qu'elle se demande quand ils vont daigner fermer leur gueule. elle est forte, nora, parce qu'elle en a déjà bien trop vécu pour son âge. elle se plaint jamais, la belle, et n'hésite pas à remettre sèchement à leur place ceux qui soupirent pour un rien.
mais nora, elle a aussi une autre face, un autre visage. comme la partie cachée d'un iceberg, l'autre personnalité de quelqu'un qui en possède de multiples. et son plus grand talent, c'est de la cacher. pas par pudeur, mais parce qu'au fond, elle en a peur. elle en a peur parce qu'elle n'arrive pas à la contrôler. des fois c'est plus fort qu'elle, faut qu'elle la libère. cette rage, cette fureur de vengeance. celle qui la ronge depuis des années. elle a besoin de ne plus être la victime que tout le monde voit, même pour quelques heures. donc elle merde, souvent. un coup bas à felix, une remarque acerbe, une nuit dans ses bras. au moins lui, il ne la voit pas comme tous ces ignorants. ils se croient 'saufs'. mais personne ne l'est. alors oui, c'est peut-être pas logique mais au moins ça lui fait du bien. ça l'empêche de dérailler complètement.
RELATIONSHIPS
Dorian Gainsborough, père • durant longtemps, elle n'a rien vu de ce qui pouvait se passer entre ses parents. rarement témoin des cris, des poings s'emmêlant. son père, elle ne le voyait pas depuis les angles morts voués à écorcher leur relation, à la blesser, elle. elle était plutôt docile, comme gamine, jusqu'à ce que la sale manie de répondre ne s'invite avec le temps. lorsque les remarques paternelles commencèrent à lui rester en travers de la gorge, et que le petit ange se mit à sortir les crocs. il l'a pas accepté, dorian, et bientôt le sang liquoreux ne faisait plus qu'un tour dans ses artères avant que ne se délient ses nerfs. elle s'en est ramassée des raclées, nora. de celles qu'une môme n'aurait pas dû recevoir, qui laissaient de sales marques sur sa peau, des cicatrices destinées à ne jamais quitter son échine lorsque la ceinture vrillait l'air. ça ne lui faisait déjà presque plus rien lorsque debra a fini par s'en apercevoir. ça ne lui a rien fait non plus lorsque son père a dû quitter la ville, avec l'interdiction de les approcher. la vérité, c'est qu'elle a l'impression qu'il y a à peu près tout, dans ce monde, qui ne lui fait plus rien. dorian, c'est ça, pour elle. l'ombre qui lui a arraché une partie d'elle-même, celle qui parvenait à s'en soucier, à éprouver des choses, à s'attacher.

Debra Fleming (katheryn winnick), mère • elles ont été proches, toutes les deux, même si debra travaillait tard durant ses gardes et peinait parfois à trouver le temps. ce qui leur est arrivé, ce qui est arrivé à nora, elle ne se le pardonnera probablement jamais. la colère qu'elle porte à dorian n'a d'égale que sa propre culpabilité. celle qui ne manque de resurgir dès que ses prunelles se posent dans les iris délavés de sa fille, incapable de les déchiffrer. et puis, y'a les sourirs de nora et sa voix douce, trop douce, mielleuse à en pleurer. celle qui ne reproche rien, là où debra aimerait presque mieux l'entendre hurler, s'égosiller, la voir ressentir quelque chose. si le ton ne semble jamais monter entre elles, c'est la tension qui gronde en sourdine, les non-dits accumulés au fil des années. l'implosion ronronne, se présage doucement, lorsque la première décidera de faire un pas sur le terrain miné de leur passé.

Edward Callahan (hugh dancy), beau-père • eddie, il sait pas toujours s'y prendre, avec nora. il a déjà du mal avec son fils, alors les réactions de nora, il sait pas comment les appréhender. il a toujours peur de faire une gaffe sans le vouloir. de lire dans ses yeux les mêmes éclairs que dans ceux de felix, lorsque son regard se pose sur debra. alors, c'est toujours un peu maladroit. il veut pas trop en faire, s'imposer en figure paternelle, et puis, il n'a jamais vraiment eu d'autorité parentale faut dire, alors il est quand même vachement cool avec elle. dans le fond, il la trouve sympa, la môme. et si elle n'est pas franchement à l'aise non plus, faut dire que la réciproque est vraie, et qu'elle l'aime plutôt bien de son côté. d'toute façon, ça pourra jamais être pire que ce que c'était avant, et elle aime mieux voir sa mère au bras d'eddie, qu'entre les mains de son père.

Felix Callahan (jordy baan), frère par alliance • elle a longtemps espéré, la belle, que le garçon serait un pilier, bouclier dans la tempête de son existence. il n'a jamais vu plus loin que sa propre détresse, felix, n'a pas compris à quel point la vie l'avait blessée elle aussi, comme elle aurait eu besoin d'un allier. la soeur par alliance qui n'a jamais rien eu d'une soeur, juste une étrangère venue foutre en l'air les vestiges de sa vie, salir la mémoire de sa mère comme si l'autre n'y contribuait pas assez par sa seule présence. peut-être qu'il s'est salement trompé, peut-être qu'il est trop tard, désormais, pour réparer ce qui ne peut plus être réparé. c'est ce qu'il pourrait lire dans les yeux assombris de nora, alors que le ton se met à gronder de plus en plus fort, de jour en jour. lorsque leurs chemins se rencontrent, lorsque les mots dérapent, elle se défend, et ça jure, ça crie, le ton gronde entre eux et les mots dépassent leurs pensées. et partout l'on sait comme les frères et soeurs forcés se déchirent, l'on attend la prochaine altercation en tendant l'échine, de peur que ça n'aille trop loin. ils s'appellent pourtant, les coeurs brisés, de ce même mal qui ronge depuis des années. mais si felix est têtu, nora est rancunière. et le soutien inespéré se meurt avant même d'avoir existé.

Sheila Darling (taylor lashae), amitié intéressée • sheila est l'ancienne meilleure amie de felix, bien plus, même, en réalité. et elle se souvient, nora, de l'état dans lequel était l'gamin, ce soir-là. le soir où l'adolescent impétueux ne ressemblait plus à grand chose, où aucun souffle ne semblait plus lui échapper. elle se foutait un peu de ce qui avait pu se passer, mais elle a bien vu par la suite qu'il n'y avait plus de sheila chez eux, plus de sheila tout court. sheila, elle a toujours su quelle amertume felix vouait à nora. elle a entendu les cris dans les couloirs, vu l'orage déchirer leurs iris, et la colère de felix. alors, elles ont commencé à sympathiser, toutes les deux. de manière un peu hypocrite, dans la rancune de nora et son envie d'emmerder felix, dans le besoin de sheila de susciter ses réactions. dans le fond, elles se ressemblent toutes les deux. peut-être même qu'elles pourraient s'apprécier, en passant outre cet intérêt mutuel qui les aveugle.

historique du personnage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t386-ultralight-beam-nora#5777 http://blackwood.forumactif.com/t449-will-he-nora
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: will he (nora)   Mar 27 Mar - 9:29

I love you

je trouve que nora et maddie se ressemblent. genre, à dix ans d'écart, nora comme la nouvelle maddie, cette sorte d'enfant déjà presque morte, que tout le monde trouvait si jolie que personne ne s'est soucié de ce qui couvait à l'intérieur. je pense qu'on pourrait partir de ça pour un joli lien.

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
 
will he (nora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 1: Nell
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 3: Mia
» [Roberts, Nora] Si tu m'abandonnes
» Nora
» Halloween de Nora Corbett

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Little Boxes :: Address Book-
Sauter vers: