AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✩ stardust.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: ✩ stardust.   Lun 12 Mar - 10:38


anne of caversville.

MADELEINE (MADDIE) WOLFE
✩✩ de la poussière d'étoile au bout des doigts ✩ ✩

AGE › vingt-huit ans, dont plus de vingt-deux passés dans cette petite ville aux moeurs abîmés, aux ragots sauvages, à la lumière tendre. le temps est passé si vite que maddie se revoit parfois tomber dans l'innocence de ses jeunes années, au temps béni du pain perdu pour le goûter. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › maddie est née avec le soleil de ses cheveux blonds, très tôt un matin de juin 1956, à l’hôpital de Durand. avec elle, la promesse d'une princesse aux yeux saphir, l'héritage des beautés éphémères du midwest. NATIONALITÉ › profondément américaine, de cette pudeur qu'ont les filles puritaines mais qui cherchent à s'échapper, toute en retenue, en prières chastes et en secrets. descendante d'une vague lignée allemande que son teint trahit sûrement. ÉTAT CIVIL › veuve à vingt-six ans d'un certain eddy gallagher, un type médiocre aux montres plus grosses que son propre coeur, que l'on disait avide. mort sur le coup dans un violent accident de la route, dans la nuit du 15 au 16 novembre 1983. maddie a rapidement repris son "nom de jeune fille", dans une tentative maladroite de s'assurer de la reconnaissance de ses pairs, de retrouver l'intimité qu'elle partageait autrefois avec cette ville, de prouver à ces yeux hostiles à qui appartenait son coeur. OCCUPATION › mise en sécurité par un héritage marital tout aussi conséquent que suspect, elle ne passe ses journées qu'à tenter de s'insérer dans le rythme d'une vie banale : elle lit, jardine, repeint les murs de sa maison, sort en de rares occasions. CERCLE(S) › envisage d'aller se glisser sur les bancs des amoureux des lettres, au magnolia's book club : encore faudrait-il trouver derrière les pages d'un livre le courage d'affronter le regard des gens.GROUPE › the kings and queens.

✩ Hello, stranger.

maddie, la belle madeleine, de ce prénom qui sonne comme une sucrerie dans l'oreille, délice de miel et de douceur. (...) on la voyait, et invariablement des mélodies chaloupées d'un début d'été nous passaient en tête. il fallait, à une époque, être fou pour ne pas tomber amoureux de maddie, mais être plus fou encore de se risquer à l'aimer vraiment.

Spoiler:
 

maddie s'épuisait en sourires convenus, du matin au soir, de sa plus tendre enfance à son départ de la ville. elle dormait toujours d'un oeil profond : réconfortée par sa place dans le monde, sûre de là où la menait ses pas. maddie aurait tout eu du fantasme si elle ne maintenait pas avec les autres cette illusion d'une proximité délicieuse, l'amie de tous, offrant un peu d'un coeur plein de compassion à quiconque l'aurait implorée. qui aurait-pu dire si elle était là ou ailleurs, si elle faisait même partie de ce monde ? il y avait quelque chose de fantomatique dans l'arrivée qu'elle faisait chaque matin, aux grilles d'un lycée, toujours presque en retard, jamais tout à fait, flirtant avec la limite, offrant des mains tendues au hasard. sans presser le pas, elle traversait les couloirs en jetant autour d'elle des pans de ses robes à fleur : maddie était une adolescente épanouie des années 70, explosée de féminité à l'été 69, à l'aube de ses 13 ans, en harmonie avec le monde. elle était sensuelle et désirée, et pourtant si absente. elle quittait le monde, oui, elle s'envolait nul ne sait où, elle était intouchable, véritable oiseau quittant une réalité pour elle trop terre à terre. elle l'était, comme d'autres autour d'elle, l'égérie d'une nouvelle génération libre de ses émotions, elle pleurait des larmes chaudes devant le sort des animaux victimes de la chasse, elle offrait des cartes de saint-valentin au plus esseulé des élèves, elle s'offrait le luxe d'être pleine de proximité et à la fois complètement inaccessible. le jour de l'annonce de son mariage avec un pleutre enrichi, l'empire de maddie commença à vaciller. on se disait déçu de ses choix et, pour une raison inexplicable, chacun se sentait concerné par la moindre de ses décisions personnelles. mais ce n'est qu'après l'accident qui couta la vie à son mari et sa ré-installation dans la ville de son enfance que le mythe autour de madeleine wolfe s'effondra tout à fait, et elle laissait désormais derrière elle des grondements sourds, de ceux qui préparent une tempête, au milieu de laquelle quelques voix discordantes tenaient à rester à ses côtés.

✩ Meet me in Blackwood.

Depuis quand vivez-vous à Blackwood ? Si vous y vivez depuis toujours, avez-vous déjà quitté la ville ?
pendant un court instant, peut-être bien quelques mois, l'idée a traversé l'esprit de maddie, celle de s'effacer, doucement, comme les mers qui érodent sans bruit les falaises du monde. celle de retirer son nom et sa trace de la mémoire collective de blackwood, faire comme si elle était capable de vivre et d'exister ailleurs que dans cette bourgade triste, arrêtée dans le temps. elle voulait compter les heures et vivre des matins aux couleurs changeantes, vivre enfin autrement que dans une même et longue journée de plusieurs années. elle n'a pas réussi. des mois dont on ne parle plus même dans les livres ont bien existé avant qu'elle ne repose enfin ses valises ici : mais bientôt, ils seront eux avalés par les flots, recalés aux archives de la vie. maddie n'a jamais vécu réellement qu'ici, et il aura fallu que sa première tentative d'évasion lui coûte la mort.

Que pensez-vous de votre vie ici ?
elle est revenue un soir, tard, cachée par les ombres de la nuit lorsque le taxi la ralentissait devant sa petite bâtisse jaune. elle avait tenu à s'installer seule, pour rester un peu plus avec les ombres qui passaient toujours devant ses yeux, qui semblaient la couper du monde même dans les moments les plus animés, qui l'enfermaient dans un silence inquiétant, incompréhensible au commun des mortels. elle s'était imaginé, vêtue de son dernier habit d'innocence, qu'ici tout aurait changé. que les langues, enfin apaisées, auraient cessé le ballet de leurs ragots, que les libertés auraient enfin atteint le destin des femmes du coin. elle n'imaginait pas à quel point elle pouvait avoir tort, maddie. oui, lors de cette première nuit nauséeuse, pleine de silence et sans sommeil, maddie n'avait pas pensé une seconde à quel point rien ne serait facile. elle n'avait pas compris, pauvre enfant prise au piège par les fluctuations d'un sort capricieux. pas compris qu'on la suivrait du coin de l'oeil quand elle irait acheter ses oeufs, pas compris qu'on regarderait les vêtements qu'elle portait, évaluant longueurs de jupes, couleurs et décence dans un même panier. pas compris qu'on se murmurerait des histoires folles, qu'on ferait d'elle le portrait d'un démon, pas compris qu'une fois de plus, il faudrait une ville entière pour décider de son avenir. pour toutes ces raisons et bien d'autres encore qui ne pourraient être révélées , dès le lendemain, le premier jour de l'après, la vie de maddie avait pris les couleurs d'une retraite silencieuse, d'une fuite hors du monde.

Quelle est votre place dans la communauté de Blackwood ?
en été, les cheveux de maddie semblaient toujours comme se gorger d'une lumière fine, de rayons chauds, comme s'éclaircir au rythme des longues heures passées à attendre sous un porche, véritable scarlett o'hara sans en connaître l'histoire ni la vie, puisque le sud lui semblait un territoire immense, morne et dévasté. chaque jour reprenait la même danse, et on observait d'un oeil amusé les chorégraphies maladroites de ces jeunes hommes en pamoison, de tous âges et de toutes familles, tentés d'apercevoir dans l'oeil de madeleine wolfe cette lueur d'empathie douce qu'elle n'offrait qu'aux moins méritants. on passait et repasser devant cette maison beige et sans histoire, on apportait le journal, le pain et les oeufs avant toutes les maisons parfois, bien que les wolfe vivent confortablement installés en plein milieu de leur rue. on cherchait à obtenir ce sur quoi nul ne pouvait mettre de mot : le réveil de la léthargie, un souffle de vie dans le sourire de maddie, chose qui était aussi rare que délicieuse. maddie ne vivait pas ici et personne n'aurait pu dire dans quel univers elle passait ses journées de vacance, souvent seule ou caressant la compagnie d'un livre, sans pour autant repousser la présence envahissante, de temps à autres, d'un garçon du quartier. tolérante ou aveugle, difficile de le dire. maddie n'est pas entrée dans la communauté de Blackwood, elle à donné à Blackwood, comme certains jeunes gens avant elle et comme bien d'autres après, la couleur de ses sourires, le parfum de ses glaces d'été, les joies des premières neiges. née ici, elle était faite pour y mourir, pour inscrire son nom dans les lettres d'or de la ville, pour mélanger jusqu'à son sang avec l'ADN des lieux. mais maddie a fait un autre choix, maddie a rompu avec blackwood ses fiançailles pour offrir la pureté de ses lignes à un autre, mais plus encore -à une autre ville-. cette trahison, bien des habitants ne s'en remettront alors jamais, et il est aisé de le constater, aujourd'hui, ce sont ces mêmes irréductibles, à jamais amoureux d'une maddie de fumée, qui posent sur elle un regard désapprobateur voire suspicieux.

Quelle est ou quelle était votre réputation au lycée ?
mai 1974, maddie laissait nonchalamment glisser contre son bras ce sac de toile d'un rose vieilli, d'un rose qui a trop pris le soleil, comme ses bras déjà pigmentés d'une multitude de tâches de rousseur, le signe visible et communément admis du retour des beaux jours. elle passait à travers les visages qu'elle ne voyait pas, laissant derrière elle comme une trainée de poudre, cette fine odeur de lavande que sa mère glissait parfois entre ses robes. on le sentait jusque dans le regard -mal dissimulé- de certains professeurs du lycée : maddie passionnait les foules, semait le doute déjà en cette décennie douce et lointaine des années 70. elle n'était pourtant rien d'autre que l'intime produit d'une époque qui laissait fleurir des bourgeons trop longtemps cachés du monde : elle était la féminité qui s'explorait, la plante qui grandit au milieu du béton, l'irréductible souffle de vent frais là où auparavant, il n'y avait rien. on ne lui trouvait pas beaucoup de défauts, et pourtant on ne lui trouvait pas beaucoup d'amis. maddie, elle ne se liait pas. bien malheureux celui qui aurait osé prétendre avoir eu l'occasion d'entrer chez elle : personne ne pouvait se targuer de ce privilège. ses temps les plus précieux, c'est seule que maddie les vivaient. maddie avait dix-sept ans en ce printemps 74 et une nature qui se révélait au grand jour, là où personne ne pouvait la voir. on ne voyait que la délicatesse de ses pas dans la grande cour du lycée, que les mots tendres qu'elle avait parfois pour les opprimés, que les silences longs, chargés d'intensités, qu'elle offrait parfois à des classes entières. au lycée comme ailleurs, il manquait peut-être à blackwood à cette époque d'un fin observateur, de quelqu'un qui aurait compris, au printemps 74 déjà, que la fissure qui allait déchirer l'histoire de maddie wolfe existait déjà, que bientôt, c'est avec violence et mépris qu'on évoquerait l'histoire, que les été se faneraient et son regard avec.

Croyez-vous en l'existence d'événements paranormaux ? Si oui, en avez-vous déjà fait l'expérience ?
c'est dans le livre que madeleine a construit les premières lignes de ses univers parallèles. on pouvait sentir sur sa peau le frémissement qui la prenait lorsqu'elle attrapait de nouveau entre ses doigts d'enfant un livre qu'elle avait du quitter trop longtemps. on sentait que ses yeux dévoraient les lignes, cherchaient avec avidité le mot sur lequel elle avait tout achevé, reprenait soudain le cours de sa vie, et alors on voyait dans tout son être, jusqu'au bout de ses cheveux blonds, le soulagement d'être rentrée à la maison. dans ces livres, que sa mère modèle et appliquée n'avait jamais oublié de lui offrir, à chaque anniversaire qui passait et attirait inexorablement maddie vers la mort, maddie s'ouvrait à toutes sortes d'histoires aux contours flous et fantasques. de toutes et c'était peut-être le secret des jeunes années que maddie gardait le mieux, ses histoires préférées étaient ces histoires d'horreur, pleines à craquer de monstres aux pouvoirs malicieux, de fantômes éparses, de vampires dont l'intensité du désir de chair humaine fut sans nul doute le point de départ de ses premiers émois. des livres qu'elle se procurait auprès nombre de subterfuges qui, comme toutes les embuscades qu'elle inventa au cours de sa vie, ne s'ébruitèrent jamais. la beauté de maddie agissait comme un miroir et il était rare que quelqu'un ne vienne réellement essayer de le traverser pour découvrir l'envers du décor. cette littérature violente a nourri les imaginaires de maddie de trop nombreuses années : elle fut prise de cauchemars qu'elle cachait de tous, masquant ses insomnie par une soif du savoir, laissant croire à un trop plein de vie. bien des années plus tard et alors que le destin étalait enfin ses cartes sur la table, maddie, au lendemain de cette nuit pleine de noirceur qui allait changer sa vie, était interrogée par deux inspecteurs à l'embonpoint aussi important que la bienveillance. maddie, qui tenait le volant ce soir-là, ne sut dire ce qu'elle avait aperçu sur la route pour effectuer une telle embardée : elle ne laissa souffler que quelques mots, somme toutes empruntés à ses lectures d'enfance, pour parler de silhouettes anormales, d'une forme blanche, là-bas, au loin sur la route. on la laissa rentrer chez elle avec quelques calmants.

Avez-vous un rêve ou un cauchemar récurrent ?
tout ne fut dans l'existence de maddie qu'une alternance entre rêve et cauchemar. parfois, le repos la prenait et alors on lisait dans ses traits la douceur de vivre, l'apaisement du guerrier depuis trop longtemps parti de chez lui. parfois, les spectres de son esprit, celui-là même que personne ne semblait avoir pu sonder, se réveillaient et semblaient avoir décidé de faire en elle la fête de leur vie. maddie dormait mal, de ses premières années aux dernières venant de s'écouler, elle rêvait, dans le plus grand des silences, que sa peau d'un coup se flétrissait, prenait les couleurs et les lourdeurs de l'âge, que son visage tombait et coulait à terre, sa peau se détachant, se répandant sur le sol. elle rêvait parfois de s'éveiller et de découvrir contre ses draps à fleur le sang versé d'ailes immenses, des ailes coupées, arrachées à même le lieux de son repos, achevant ici les premières lignes avortées de son destin. elle rêve parfois aujourd'hui dans un silence plus grave encore de cet enfant qu'elle a laissé dans son imprudence, de ce ventre qu'elle sentait lourd et vivant. elle rêve d'une enfant qui n'aurait ni ses traits ni sa faiblesse d'esprit, d'une enfant qu'elle quitterait vite, trop rapidement, qu'elle déposerait à l'aube d'une forêt pour oublier qu'elle aurait pu faire mieux.

Quel est le dernier rêve que vous avez fait ?
c'était dimanche. le dimanche, maddie se le doit, et elle le doit à ceux qui lui ont donné la vie : elle traîne ses longues jambes devenues pâles et son plat à gratin élimé jusqu'à la cuisine de sa mère, pour entendre les échos d'un père wolfe absorbé par le baseball qui en boucle passe à la tv, pour entendre parfois la porte se claquer comme sous l'effet d'un coup de vent, et des cheveux aussi blonds que les siens, une jeunesse insolente mais des yeux fatigués venir embrasser sa mère, poser sur elle un regard distant. jimmy rentrait aussi parfois et il fallait les voir, assis-là tous les quatre à fixer parfois derrière leur mains croisées les images qui défilaient au journal télévisé. personne ne touchait jamais aux haricots verts et la bière qui coulait le long du verre de votre père était infâme. l'odeur d'une vie épuisée la prenait parfois tellement aux tripes qu'il fallait que qu'elle se lève, prétexte une envie, file par la porte d'arrière-cour pour s'allumer une cigarette dont elle exécrait pourtant le goût. il n'était pas rare qu'à ce moment jimmy la rejoigne, dans ce qu'on interpréterait comme une tentative navrante de faire connaissance de sa soeur, dans ce que maddie savait être une excuse pour fumer de l'herbe sans témoin dangereux. ~ dimanche dernier, après ce sempiternel rituel, maddie a fait un rêve qui a suffit à la troubler pour plusieurs jours, la murant dans son silence et  ses désormais célèbres sourires convenus. redevenue enceinte, maddie trainait son plat à gratin dans les jupes de sa mère, par un dimanche midi d'un début d'automne. ce serait un enfant de l'hiver, oui, un petit pour noël ! on célébrait cette naissance comme l'avènement du christ et elle rayonnait, maddie. elle vivait du coeur même de cet enfant, de ces petits battements éparses et rapides qu'elle entendait parfois durant les visites chez le docteur. sa mère avait préparé une glace, un sorbet à l'abricot d'un orange presque iréel, dont une goutte avait atterrit là, sur son ventre rebondi, alors qu'elle mangeait avec délice. une minute plus tard à peine, secouée de douleurs dont la violence la faisait parfois perdre jusqu'à la vue, les mains prises contre le tapis qui se tachait de sang et de sueur, elle donnait naissance à une fille, qui vint au monde avec ses yeux, sa peau, ses cheveux et ses traits. l'enfant ouvrit les yeux et il ne tomba dans l'air que quelques secondes avant que maddie ne s'évanouisse puis ne se réveille, constatant avec stupeur qu'elle avait donné naissance à elle-même, reproduisant cet état de mère et cet état d'enfant, navigant entre douleur de la perte et peur du lendemain, cherchant à jamais l'ambition de ses origines.

✩ Under a sky full of stars.

« maddie ! maddie, bon dieu d'merde ! lâche-le, lâche-ça, il est plein de puces, c'est dégueulasse ! ». criait jimmy à travers la brume qui s'étalait en ce début d'automne le long des jolies haies du quartier des wolfe. un drôle de nom pour cette famille de petits blonds au regard apprivoisé, du moins, fallait pas croiser le regard du p'tit jimmy trop longtemps, on prévoyait déjà qu'il ne ferait rien d'bon celui-là, et puis rien d'mal non plus. on prévoyait en fait un peu qu'il ne ferait rien. maddie, elle, c'était différent. une perle rare, brute, comme il en nait une fois tous les trois ou quatre ans seulement. une fillette belle comme un coeur, et puis sage, sage en toutes circonstances, toujours le nez plongé, collé contre les pages d'un livre, mais elle joue aussi avec les autres si on lui demande, bref, une bonne fille. on les voit passer, tous les deux, habillés de petits vêtements repassés le matin, abimés sur les grandes jambes maigres de jimmy le soir. maddie ? elle se tache pas, elle, non, jamais. on les voit, l'un marchant vite, l'autre flânant, l'une chantonnant des comptines, l'autre accélérant le pas par la même occasion. matin et soir, ils passent par là, on voit leurs petites têtes blondes qui sautillent entre les arbustes, on entend les pas précipités de la petite maddie et les pas trainants du grand jimmy. tiens, mais voilà qu'elle tient un truc dans ses bras, madeleine, c'est un prénom aussi joli que ses yeux, oui, elle tient quelque chose, et ça bouge, on dirait... « tais-toi ! tais-toi ! tu lui fais peur ! » s'époumone ce petit bout d'être d'à peine sept ou huit ans, elle ne ferait peur à personne, elle. c'est un chien, ou plutôt un chiot oui, on voit ses poils se soulever, un petit bout de patte qui lui pend contre le coude. « je te préviens, si tu poses pas ce clébard, maman va croire que c'est mon idée, et si tu me fais punir maddie, je te jure qu'il va t'arriver des ennuis ! » il se rapproche, à grandes enjambées oui, il va toujours vite ce gamin. le voilà qui saisit le chiot, il le pousse contre un talus, le petit détale, mort de peur bien sûr. oh non, voilà qu'elle pleure, douce maddie, petite maddie, ne pleure pas. t'es plus jolie quand tu souris.


***


deux-trois gus endimanchés, enroulés dans une mine sombre et des cheveux rapidement coiffés, voila qui s'est présenté au mariage tardivement annoncé que Madeleine Wolfe et Edward Gallagher. un industriel de la région de madison, un type à la face ronde, rougeaude, aux jambes trop longues, aux manières vaguement méprisantes, au sourire carnassier. et maddie, déjà trop légère dans sa robe blanche vaporeuse, des formes qui avaient fondues dans sa vie de jeune femme, frêle, déjà dangereusement exposées aux douleurs de ce monde. maddie avait dit oui au prêtre dans un souffle à peine audible, un murmure qui aurait pu ressembler à une complainte. la fête n'en fut pas une. la moitié des invités avaient préféré décliner plutôt que de s'infliger la vision d'une enfant chérie laissée aux mains grossières d'un nouveau riche. on sabrait le champagne sur les coups des neuf heures, et à minuit les quelques vétérans d'un désastre amoureux se dispersèrent. cette nuit fut douloureuse pour maddie, devenue contrainte d'offrir un corps fatigué à un homme choisi dans une frénésie de vivre loin, loin de cette ville-tombeau qui longtemps n'avait cherché qu'à lui dicter la vie qu'elle aurait. eddy n'était rien de plus que le pont qui enjambait les tumultes de blackwood, le contrepieds qu'elle avait trop longtemps espéré infliger aux plus récalcitrantes commères de blackwood.



***


« 911 je vous écoute, quel est la raison de votre appel ? » « je voudrais vous signaler un accident sur la route 45 en direction de West Bend, à hauteur du Mud Lake. » « quelle est la nature de cet accident ? » « la voiture devant moi a fait une embardée soudaine contre la rambarde de sécurité, elle a glissé en dehors et elle a disparu dans le ravin en contrebas » « restez en sécurité. on envoie les secours. » cet enregistrement, la police du comté de Milwaukee, à qui fut confiée l'affaire, l'écouta une bonne centaine de fois. on y entendait invariablement, dans le combiné grésillant du poste d'appel de secours, la voix de cet homme fatigué mais effrayé, et celle d'une policière expérimentée, douce et maîtrisée. le shérif donald mannis avait été l'un des premiers dépêché sur les lieux, car il était de garde en cette nuit du 15 novembre 1983. la voiture avait arraché la barrière de sécurité sur plus de quatre mètres avant de plonger dans un dénivelé rude pour une chute en contrebas, estimée à 25 ou 30 mètres. elle avait atterri sur le toit, les fenêtres brisées. donald avait eu comme un soupir morne en découvrant l'état du véhicule : après une telle chute, il n'espérait trouver rien de plus que des cadavres. à l'intérieur, deux individus, jeunes, ce qui flanquait invariablement la nausée des destins brisés. un homme, coté passager, dont l'état ne laissait aucun doute qu'il avait perdu la vie. au volant, une jeune femme blonde, le visage ensanglanté, mais dont il fut possible de détecter une faible activité cardiaque. comment cette femme, enceinte de vingt-trois semaines, put survivre à un tel accident, donald se le demande encore aujourd'hui. dix jours plus tard alors qu'elle sortait d'un coma imposé, donald avait découvert dans un lit d'hôpital trop grand pour elle une femme aux grands yeux abimés. bercé par son émotion d'un homme qui jongle avec la souffrance humaine du quotidien, le shérif donald mannis avait insisté pour que l'enquête soit rapidement clôturée.


✩ Falling masks.

PSEUDO/PRÉNOM › Louise, a.k.a Louisette, Loulou, Louison, et ce que votre imagination vous dictera (reckless times pour ceux qui veulent se la jouer)
PRÉSENTATION PERSONNELLE ›  Hey
FRÉQUENCE DE CONNEXION › Aussi souvent que ma flemme de travailler me le dictera, sire.
AVATAR › la douce Camilla Christensen.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ›  Cupcake (comprenne qui pourra)
MOT DE LA FIN › j'ai déjà utilisé la cartouche du smiley cupcake, c'est que du coup, ça devient compliqué.

(celui-là est absolument parfait aussi)[/justify]

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.


Dernière édition par Maddie Wolfe le Lun 26 Mar - 12:24, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 12 Mar - 15:34

Officiellement bienvenue parmi nous Louisette-soeurette! Hey
J'ai très hâte d'en lire plus (et de discuter d'histoires wolfiennes avec toi), bon courage pour la rédaction! Rolling

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Noomi Savalas
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 73
Crédit : moi ; astra (signature)


Occupation : animatrice radio
Réputation : la "nièce de cet acteur qu'on voit à la télé, là... la pauvre fille un peu bizarre qui n'a décidément pas de chance"

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 12 Mar - 15:56

Bienvenue ici !
Bon courage pour la fiche Gogo

_________________
Darkness falls across the land
It's close to midnight Something evil's lurking from the dark Under the moonlight You see a sight that almost stops your heart You try to scream But terror takes the sound before you make it You start to freeze As horror looks you right between your eyes You're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t423-running-in-the-shadows-damn-your-love-damn-your-lies-noomi http://blackwood.forumactif.com/t425-when-the-rain-begins-to-fall-noomi
avatar
Darlene Sinclair
Fierce Gogo Dancer Mom

Fierce Gogo Dancer Mom
Messages : 358
Crédit : vert alligator.


Occupation : Danseuse au Poison Ivy, une boîte de nuit à Durand.
Réputation : Mère célibataire le jour, danseuse la nuit ("mais vous savez, il paraît que c'est plutôt du strip-tease... sinon plus" crachent les langues de vipère dans son dos.)

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 12 Mar - 18:50

Hanlala non mais les Wolfe vous me tuez (en plus d'être trop mes copines je veux dire Hm) Faint I love you
TROP CONTENTE ma louisette cacahuète et quel beau début de fiche, te lire m'avais manqué Aww
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t330-darlene-venus-in-fleurs http://blackwood.forumactif.com/t364-venus-in-fleurs-darlene#5309
avatar
Joelle Lyon
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 31
Crédit : niki chéri.
Occupation : les plats et les boissons qui roulent entre ses doigts, tournent sur sa paume.

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 12 Mar - 19:46

aaaaaaah camilla. Faint c'est tellement un d'mes bb. Faint
et puis le début est très très (trop) beau. Waw
bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t447-entre-deux-monde-en-suspens-joelle http://blackwood.forumactif.com/t456-another-life#7634
avatar
Nolan Darwin
community member ✩ regular citizen

Messages : 296
Crédit : cosmic light


Occupation : lycéen putain
Réputation : Le gosse qu'on a cru mort pendant 12 petites heures, qui a eu ce terrible accident. Le gosse dont on ne sait jamais s'il s'agit vraiment d'un mec ou d'une fille.

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Mar 13 Mar - 0:42

BIENVENUUUUUUUE, super choix de famille héhéhéh What a Face
j'espère que tu te plairas ici, courage pour ta fiche Waw

_________________

C'est moi le scandale, fatal, désigné. C'est moi ta morale, miss à mal, écrasée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Ven 16 Mar - 11:58

je vous remercie tou-s-tes du fond du coeur pour tout cet amour I love you I love you
je suis un peu -beaucoup- en retard, je m'en excuse, je vous promets que je bosse dessus.

hâte de jouer avec vous, et si un lien avec maddie vous vient, dm me !

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Ven 16 Mar - 17:54

youpiiiiiiiiiiiiiiiii

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Duke Colton
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 31
Crédit : Kenny
Occupation : Lycéen & employé à la salle d'arcade, dealer quand y a besoin mais uniquement pour des clients de confiance.
Réputation : On l'entend avant de le voir avec ses chaînes qui carillonnent sur son passage et généralement on change de trottoir. On sait pas trop s'il est dangereux ou pas mais il a pas l'air commode avec ses épingles à nourrice piquées dans la peau en guise de piercings, les trous dans ses vêtements et les marques de coups qu'il arbore parfois au visage. En plus il vient d'une famille de rednecks qu'il vaut mieux pas emmerder, mais parmi eux aussi il dénote.

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Sam 17 Mar - 10:42

Qu'elle est jolie et quelle jolie plume Aww
Bienvenue et bon courage pour le reste mais je me fais pas trop de souci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t444-i-m-uncertain-when-beauty-meets-abuse-duke#7182 http://blackwood.forumactif.com/t459-shot-by-both-sides-duke#7659
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Sam 17 Mar - 12:47

@Maddie Wolfe a écrit:
je vous remercie tou-s-tes du fond du coeur pour tout cet amour I love you I love you
je suis un peu -beaucoup- en retard, je m'en excuse, je vous promets que je bosse dessus.

hâte de jouer avec vous, et si un lien avec maddie vous vient, dm me !

t'inquiètes chaton Cutie hâte aussi! I love you I love you

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Mer 21 Mar - 11:20

#enretard

je m'actiiiiiiiive merci de votre patience bisous bisous Cupcake Dent

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Mer 21 Mar - 22:59

Cupcake I love you

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 12:27

ayé fini cépastroptôt

Dent

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:25

ah ben il était temps dis donc

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:28

il veut quoi lui Smoke

be my first rp en attendant que marikokonut se bouge (j'ai envie de jouer maddie d'une force astronomique)

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:29

je suis super chaud, avec qui, Mort, du coup ? quoi comme contexte ? (le mec a mille rps de retard et s'emballe mais tout va bien)

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:35

bah ouais, avec frérot mort Mimi il traine où, ce brave homme ? peu importe, j'ai envie qu'ils se croisent, juste, dans son supermarché, elle a qu'à casser un truc, ou tout faire tomber, bref on déclenche un prétexte pour qu'ils se parlent

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.


Dernière édition par Maddie Wolfe le Lun 26 Mar - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:41

sinon tu pourra débarquer dans le TC comme ça pof ça lance un prétexte et après on se fait un sujet + particulier
(et arrête de spoiler les gens, vilaine)

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 14:44

vas-y bah j'y vais now (les filles vont m'étrangler)
qui spoile ? t'as vu quelque chose toi ?

Kute

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie
avatar
Darlene Sinclair
Fierce Gogo Dancer Mom

Fierce Gogo Dancer Mom
Messages : 358
Crédit : vert alligator.


Occupation : Danseuse au Poison Ivy, une boîte de nuit à Durand.
Réputation : Mère célibataire le jour, danseuse la nuit ("mais vous savez, il paraît que c'est plutôt du strip-tease... sinon plus" crachent les langues de vipère dans son dos.)

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 15:45

ALLEZ T'ES BELLE ET T'ES MEME VALIDEE. I love you
C'est si beau si doux je fonds Aww (pas besoin de m'étendre en compliments hein tu sais tout ce que j'en pense, mais ça fait tellement plaisir de retrouver ta plume bichon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t330-darlene-venus-in-fleurs http://blackwood.forumactif.com/t364-venus-in-fleurs-darlene#5309
avatar
Maddie Wolfe
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 39
Crédit : morphine (avatar) tumblr + paradis mon amour (signature)
Occupation : Un héritage à dépenser.
Réputation : On cherche des larmes ou même des yeux rougis. Un signe, des nuits difficiles, et pourquoi pas une petite dépression ? Mais rien. Maddie croise ses semblables au supermarché et leur dit bonjour comme avant. Elle ne porte pas de noir, certains jours, on dirait même qu'elle se pomponne, que cherche-t-elle à provoquer ? Elle n'a rien perdu de sa beauté, Maddie, mais tout de même, pour une veuve, quel comportement indécent. Tu vois, elle serait un peu responsable, que ça m'étonnerait qu'à moitié. C'est vite arrivé, un accident, une sortie de route, et puis qui irait accuser une femme aux traits si purs ?

MessageSujet: Re: ✩ stardust.   Lun 26 Mar - 15:46

mes plus plates excuses si t'as cherché à tout lire What a Face

_________________

elle valsait, entre bonheur et peine ; mais c'était, au fond sa façon d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t472-stardust#8135 http://blackwood.forumactif.com/t496-larme-a-gauche-maddie

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ✩ stardust.   

Revenir en haut Aller en bas
 
✩ stardust.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STARDUST, LE MYSTERE DE L'ETOILE
» Terumasa Hino - Stardust
» Stardust Crusaders (JBA part 3) - Hirohiko Araki
» stardust le mystère de l'étoile
» Omega Stardust 18k

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Pretty things :: Welcome in Blackwood-
Sauter vers: