AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 stormchasers' suicidal squad / elio + noomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Ven 16 Fév - 17:48



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Cela faisait un bon quart d’heure que Jimmy observait le « o » de l’enseigne en néons tressauter. Une pluie torrentielle se déversait sur le pare-brise, et malgré les essuie-glaces qui la chassaient dans un duel interminable, l’enseigne lumineuse était la seule chose qu’il pouvait distinguer dans l’obscurité. Elio devait probablement encore prendre des nouvelles de toute la famille étendue d’Alfredo. Il savait qu’il aurait du y aller à sa place, mais dans un élan de confiance pour son ami - et par pure flemmardise - il avait décidé de l’attendre dans la voiture, sagement garé sur le parking, alors que le chaos semblait embrasser toute la ville. Bercé par le grésillement du néon, par le chauffage poussé à fond et par la voix de la radio, Jimmy râta la course d’Elio à travers le parking, et sursauta lorsqu’il ouvrit la portière brusquement, plaçant dans un mouvement rapide et précis le gigantesque carton encore fumant qui renfermait leur dîner.

Le programme de la soirée avait été décidé aussitôt que les premiers nuages noirs avaient fait leur apparition, en fin de matinée. Les flashs-infos annonçaient un très gros orage qui devrait durer toute la nuit. Ce matin encore, tous déclamaient avec confiance que le Wisconsin échapperait à la tempête Gasparo qui sévissait déjà dans l’Est du pays. Pendant le déjeuner, alors qu’il voyait les images des ravages provoqués à New York, le téléphone de son bureau avait sonné, et il savait qu’il trouverait Elio, tout excité, au bout du fil, lui proposant une expédition pour le soir-même.

Ils avaient décidé, d’un commun accord, de se positionner à Lover’s Peek. Le lieu proposait une des meilleures vues sur la plaine, mais avait le désavantage de pulluler d’adolescents qui cherchaient un endroit tranquille où batifoler - et qui avaient donné son nom à ce point de vue. Mais par ce temps, l’endroit serait certainement désert.

Jimmy était concentré sur la route, les détails du paysage qui défilait dans ses fards se perdant sous les trombes d’eau. Heureusement qu’il connaissait chaque virage de cette route par coeur, parce que la conduite commençait à être sérieusement dangereuse. La musique émise par la radio, qui couvrait à peine le bruit sourd de la pluie s’abattant sur le toit, s’arrêta subitement.
« Nous interrompons nos programmes pour vous tenir informés de l’évolution de la situation météorologique. » Jim lâcha un petit rire sarcastique : l’orage faisait rage, il n’avait pas besoin qu’on l’en informe. « Contrairement aux prévisions annoncées plus tôt dans la journée, la tempête Gasparo devrait bel et bien traverser l’Etat pendant la nuit. » Il adressa un regard blasé à son passager. Elio ne semblait pas non plus particulièrement intimidé par cette annonce. Le Blackwood Bridge entrait enfin dans leur champ de vision. « Nous appelons à la prudence : restez à l’intérieur et attendez les recommandations de vo- » Dans un flash aveuglant, la foudre venait de s’abattre sur la structure métallique du pont, le rendant comme fluorescent l’espace d’une demi-seconde, alors que la voiture s’apprêtait à s’y engager. Jimmy appuya de toutes ses forces sur la pédale de frein, et la voiture s’immobilisa brutalement après avoir parcouru quelques mètres supplémentaires sur la chaussée trempée. Dans sa cage thoracique, il sentait son coeur battre à toute vitesse, choqué et émerveillé par ce qu’il venait de voir. Après quelques secondes de silence, il se tourna vers Elio avec un air entendu : « On reste là, hein? » Outre le fait qu’il était plus sage de ne pas poursuivre leur route dans des conditions climatiques pareilles, ils avaient tous deux la même envie : immortaliser la foudre sur ce pont métallique, si elle daignait refaire une apparition.

Prudemment, Jimmy gara la voiture sur le bas côté, s’assurant de garder ses feux arrières allumés pour être visible dans la nuit noire. Pendant que son comparse sortait son appareil photo de son sac à dos, il se contorsionna et attrapa le carton de pizza sur la banquette arrière. Cette vision apocalyptique n’avait pas entamé sa faim. Au milieu de l’orage, entre deux coups de tonnerre, une exclamation sorti de la voiture cabossée :
« PUTAIN, ELIO, JE T’AVAIS DIT PAS L’HAWAÏENNE! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Dim 18 Fév - 23:00



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Il avait la nausée. Enfin, cela devait surtout être dû à l'excitation. C'était son jour de gloire, il le sentait. Des années qu'il attendait ça, immortaliser un orage en plein travail. Ce serait le jour de la consécration pour la bande qu'il formait, les chasseurs d'orage, les chasseurs d'ennui plutôt. Jamais un jour ne se ressemblait avec eux: il fallait dire qu'ils en tenaient une sacrée couche et leur réputation les poursuivait depuis bon nombre d'années. Elio était tout bonnement en train de rater sa vie, pour la faire courte, puisqu'il passait son temps à se mettre la tête à l'envers en croyant encore qu'il pourrait sauver le monde avec un appareil photo à la main. Qu'il était naïf, mais depuis la mort de son père, il perdait en cohérence. Déjà qu'il en avait peu eu jusqu'ici, il fallait forcément que la situation empire. Le pauvre Amery ne savait pas ce qu'il ferait de sa vie, ce qui comptait pour lui, c'était l'instant présent avant tout. Et tant mieux d'ailleurs puisque la tempête de l'année les attendait. Elio avait un bon feeling au creux des artères, persuadé qu'ils deviendraient des super héros s'ils allaient se caler quelque part sous la foudre au beau milieu de la nuit. Avec Jimmy, il y avait toujours de l'action et c'était ce qui plaisait au jeune Amery d'ailleurs.
Avec un ami comme lui, il n'y avait pas de place pour autre chose que pour cette douce adrénaline qui l'habitait, pile au moment où il devait faire un choix parmi une sélection d'une dizaine de pizzas. Prendre une décision, autant dire que ce n'était pas sa spécialité vu sa dose d'immaturité accumulée depuis le lycée, voire même avant cela. Dans ce genre de cas, Elio préférait s'en remettre au hasard: une terrible idée, n'est ce pas? Au bout du compte, il avait laissé le chifoumi choisir le goût de leur seul repas de la nuit. Il apparut tout pimpant auprès de son collègue, forcément fier de lui pour cette trouvaille. La radio était à fond et les deux acolytes ne pouvaient que se diriger vers le haut lieu de leur gloire. La foudre démarrait sans même que le présentateur ait eu le temps de commenter la situation actuelle. La mort ne leur faisait pas peur, ça faisait bien longtemps qu'Elio avait abandonné même l'idée d'être parfaitement vivant. Jouer avec ce statut là, c'était le plus beau cadeau qu'on pouvait lui faire alors il s'arma de son appareil au moment où Jimmy stoppant net la course de leur véhicule près du pont déjà mal en point.
"C'ici qu'on va gagner, vieux. C'ce soir, tu le sens toi aussi hein?" Une réponse comme une autre pour signifier à Jimmy qu'ils étaient bel et bien arrivés à destination. "Noomi nous rejoint, non?" Il préférait être sûr en nettoyant son appareil photo quand Jimmy partait à la quête de leur nourriture. Un hurlement, forcément. Il fallait toujours qu'Elio foire: pourquoi faire exception ce soir là? "Eh mais, j'suis pas responsable! C'est le chifoumi qu'a choisi notre pizza, arrange toi avec lui hein! Puis, l'ananas, 'paraît que ça file une pêche d'enfer, c'ce dont on a besoin là ou j'me goure?" Pour sûr qu'il se trompait vu les conneries qu'il était capable de débiter à la seconde. Idiot total, mais idiot attendrissant alors qu'il coinçait un oeil derrière l'objectif, dans l'attente du flash qui les sauverait de leur dérive. S'il n'était pas déjà trop tard pour ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noomi Savalas
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 73
Crédit : moi ; astra (signature)


Occupation : animatrice radio
Réputation : la "nièce de cet acteur qu'on voit à la télé, là... la pauvre fille un peu bizarre qui n'a décidément pas de chance"

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Lun 19 Fév - 18:22



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI


Tôt ce matin – depuis qu’elle n’avait plus à se lever à six heures du mat’ pour emmener Sarah à la maternelle, onze heures passées c’était tôt selon elle -, c’était la sonnerie stridente du téléphone qui l’avait sortie de son sommeil sans rêves. A l’autre bout du fil, la voix un rien surexcitée de Jim lui parlait de prévisions météorologiques et d’un rendez-vous avec un certain Elio à Lover’s Peek une fois la nuit tombée. Inutile de farfouiller dans ses petits post-it pour se rappeler des Stormchasers ; c’était le nom que s’était donné cette association de chasseurs d’orage. Association dont elle était elle-même membre depuis quelques semaines déjà. En théorie, c’était le top de la branchitude et c’était précisément pour cette raison qu’elle avait décidé de se joindre à eux, courir après des orages et d’autres évènements climatiques dans le but de les immortaliser c’était dangereux et la blondinette avait toujours eu le goût du risque. Dans les faits, par contre… c’était moins reluisant et s’ils n’étaient que trois, c’était parce que personne ne les prenait vraiment au sérieux, tout le monde voyait ça comme excuse pour picoler entre PP (personnes paumées). Ah ! Noomi avait finalement mis la main sur le post-it sur lequel elle avait marqué les informations concernant les Stormchasers. Elio, c’était le président mais elle ne parvenait plus à se rappeler de la tête qu’il avait. Encore une fois, sans doute. Après quoi, elle avait décidé de finir sa nuit.

Elle roulait maintenant en direction du point de rendez-vous après un passage éclair chez ses parents pour déposer Elton qui avait une frousse bleue de l’orage et à la station-service où elle avait acheté des bières et des chips. Il « pleuvait », bien que pleuvoir était un mot trop faible à son avis puisqu’on aurait carrément dit que quelqu’un là-haut s’amusait à verser des seaux d’eau géants sur le Wisconsin. Le tonnerre, les rafales de vent… bref, des conditions idéales pour rouler de nuit. Mais pensez-vous que ça ralentirait seulement Noomi ? Eh bien non ! La blonde roulait à toute berzingue, accompagnant à tue-tête la voix de Debbie Harry et battant le rythme sur le volant. Et puis, arrivée au Blackwood Bridge, elle vit une voiture garée sur le bas-côté. Si les feux n’avaient pas été allumés, elle ne l’aurait sans doute pas vue et aurait passé son chemin mais elle songea que ça ne pouvait être qu’eux. Avec un temps pareil, les quelques voitures qui roulaient faisaient le chemin en sens inverse pour regagner le centre et rentrer chez eux.

Noomi s’arrêta à leur hauteur, klaxonna à deux reprises pour signaler sa présence et se contorsionna pour baisser la vitre côté passager de son pick-up.

    « C’est pas passé loin ! Mais vous savez ce qu’on dit, la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit. »

C’est ce qu’on dit, oui, reste à savoir si c’est un fait ou une légende mais c’est bien le problème avec la foudre, on ne peut pas prédire où elle va tomber. Le mieux c’était de prendre de la hauteur ou bien encore de miser sur la forêt. Ou alors de se promener avec un paratonnerre, se sacrifier pour l’art mais Noomi ne connaissait personne d’assez timbré pour ça. Bref, la jeune femme se gara derrière la voiture de son meilleur ami et ôta sa veste pour s’abriter dessous le temps de passer d’une voiture à l’autre.

    « Salut Jim, salut… euh président. »

Mince, elle savait qu’elle aurait dû marquer son nom au creux de la paume de sa main si elle voulait s’en rappeler mais ça ne lui était pas venu à l’esprit. Tant pis. Elle s’installa sur le siège arrière avec le vieil appareil photo de ses parents et les vivres.

    « Quelqu’un a commandé des bières ? » claironna-t-elle en faisant tinter doucement les canettes.

Il n’y avait pas à dire, si la dame un peu revêche de la protection de l’enfance voyait ça, ça ne serait pas demain la veille qu’elle le rendrait la garde de Sarah. Heureusement qu’elle n’était pas là, donc.

_________________
Darkness falls across the land
It's close to midnight Something evil's lurking from the dark Under the moonlight You see a sight that almost stops your heart You try to scream But terror takes the sound before you make it You start to freeze As horror looks you right between your eyes You're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t423-running-in-the-shadows-damn-your-love-damn-your-lies-noomi http://blackwood.forumactif.com/t425-when-the-rain-begins-to-fall-noomi
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Mar 20 Fév - 17:14



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

L’odeur de pizza mêlée à celle de l’ananas chaud emplissait toute la voiture, provoquant un haut-le-coeur très surjoué à Jimmy. Pourquoi avait-il fallu un jour que quelqu’un ruine un plat qui faisait l’unanimité avec un fruit exotique qui n’avait rien à faire là? Le pire, c’est qu’il savait pertinemment que ce choix n’avait rien de malveillant, et était bel et bien dû au hasard, comme Elio était en train de lui expliquer. Il aurait encore préféré qu’il choisisse cette pizza par provocation, ça lui aurait laissé la possibilité de vraiment être en colère. « Puis, l'ananas, 'paraît que ça file une pêche d'enfer, c'ce dont on a besoin là ou j'me goure? » Jimmy pris un morceau de fruit du bout des doigts avec un mine de dégoût et le lança dans la direction de son acolyte avec fureur. Ce dernier esquiva, et le morceau jaune et flasque se retrouva collé à la vitre derrière lui. Ce qui aurait pu se transformer en une bataille puérile fut soudainement interrompu par un klaxon. Avec les trombes d’eau qui tombaient et la buée qui s’accrochait à l’intérieur des vitres, il ne reconnu pas tout de suite le véhicule qui s’était immobilisé à côté d’eux. « Si c’est encore Desmond, je te jure que je- » Le courant ne passait pas très bien entre Jim et le nouveau shérif de la ville. Celui-ci lui avait notamment reproché de distraire son adjointe - comme si cela était réellement faisable. Il distingua enfin le visage de Noomi qui baissait sa fenêtre ; il l’imita. « C’est pas passé loin ! Mais vous savez ce qu’on dit, la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit. » Il se contenta de répondre, haussant la voix pour couvrir le bruit de l’averse : « Ca reste à prouver! » puis se dépêcha de refermer sa fenêtre qui grinçait avant de se retrouver trempé.

Elle s’installa précipitamment sur la banquette arrière, balançant devant elle un sac en plastique renfermant certainement des victuailles.
« Salut Jim, salut… euh président. » Elio se retourna vers elle, la bouche pleine de pizza, et lui adressa un petit hochement de tête amical. Jimmy ne put s’empêcher de lâcher un son à mi-chemin entre un éclat de rire et un soupir d’exaspération. C’était la troisième fois qu’il faisait les présentations, et pourtant Elio n’avait pas l’air de s’en accommoder du tout, au contraire. A chaque fois, il était heureux de re-souhaiter la bienvenue à cette jeune femme qu’il avait pourtant déjà côtoyé à plusieurs reprises. « Noomi, Elio ; Elio, Noomi. » précisa-t-il avec un sourire moqueur. Il ne s’amusait pas des pertes de mémoires de sa meilleure amie, au contraire - la situation était juste totalement surréaliste. Et ils étaient bien partis pour la revivre encore quelques fois.

« Quelqu’un a commandé des bières ? » Il tendit la main vers la jeune femme, comme un réflexe. « Ah voilà, enfin quelqu’un qui prend sa mission au sérieux. » lança-t-il entre ses dents sur un ton faussement agaçé, les sourcils relevés vers son co-pilote. Il savait que la remarque glisserait sur Elio, bien trop affairé sur son appareil photo. « J’espère que tu aimes les abominations alimentaires, Noom. » et il lui tendit le carton de pizza entrouvert.

Pendant quelques secondes, l’habitacle ne fut remplit que de bruits de mastications et d’ouvertures de cannettes. La nuit s’annonçait longue. Il saisit ce moment de silence pour préciser :
« J’ai oublié mon appareil photo, je serai donc uniquement votre chauffeur ce soir. » C’était devenu un running gag, entre eux : Jimmy ne venait jamais équipé à leurs sessions d’exploration. Elio avait même mis en doute le fait qu’il possédait effectivement un appareil photo, chose que l’intéressé réfutait systématiquement. Il avait effectivement un Pentax, récupéré dans un vide-grenier il y a plusieurs années. Il avait même appris à s’en servir avec l’aide de l’ancien photographe de la rédaction. Mais en réalité, la préparation et la poursuite des orages le stimulaient bien plus que la capture en elle-même. Il adressa un sourire narquois dans le rétroviseur à Noomi, qui, malgré ses pertes de mémoires, semblait toujours se souvenir de ses bobards.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Dim 25 Fév - 21:09



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Il finirait par crever dans un fossé et sûrement qu'il l'aurait mérité. Une fin tragique pour un allumé du cerveau, quelque chose qui aurait un minimum de gueule pour un Amery. Elio n'avait rien à perdre dans cette vie, il ne cherchait même pas à gagner quelque chose pour être honnête. Il passait son temps à se retourner le cerveau avec la moindre drogue qui passait à côté de ses mains fouineuses. Il le regretterait peut être un jour, d'ici une dizaine d'années, s'il était encore en vie d'ici là. Oui, Elio finirait comme son père s'il n'était pas capable de prendre soin de lui, d'être un poil plus raisonné. A l'heure actuelle, il était le déglingué du coin qui poursuivait les orages avec son équipe de choc, comme si on pouvait faire carrière dans ce genre de loisirs. Elio y croyait dur comme fer et ce n'était pas ses fréquentations qui viendraient briser ses rêves. Il pouvait toujours compter sur Jimmy pour le suivre, et même le pousser à voir plus loin, encore plus dangereux, avec une part de pizza à l'ananas sur les bras. Forcément, leur duo ne pouvait qu'être accompagné d'une troisième paire d'yeux aiguisés et c'était dans ce genre de circonstances que Noomi entrait en jeu. Elle débarquait toujours au meilleur moment, munie de son appareil photo à ne plus vraiment savoir comment s'appelait Elio. Forcément, lui, il en riait parce qu'il ne savait lui même pas toujours comment il se prénommait, aussi défoncé qu'il pouvait être au quotidien. "Le président te salue, Noomi! Si on était pas au milieu d'une tempête d'envergure, j't'aurais fait une p'tite révérence ou un baise-main mais là, on est à deux doigts du cliché de la décennie alors, tu m'en voudras pas." Il osa lui faire un clin d'oeil alors que la jeune femme dégainait son pack de bières. Cette fille était une bénédiction, voilà ce qu'Elio pensait alors qu'il se servait, laissant Jimmy râler sur le parfum de la pizza devant son amie. Au moins, Amery rigolait bien de constater qu'il n'y avait que lui pour apprécier l'ananas durant des situations de crise. "L'abomination alimentaire, ça aurait été la sauce soja, mon vieux... Là, franchement, on est au top... Puis si vraiment le goût te dérange, j'ai de quoi pimenter un peu le truc, tu vois..." Forcément, Elio ne sortait jamais sans son herbe, sait-on jamais que la situation le requérait. Il balança un clin d'oeil à ses acolytes alors qu'il ouvrait la portière de la bagnole, pas même effrayé de voir le vent qui soufflait et qui menaçait de le faire s'envoler en un rien de temps. "Bon, quelqu'un m'accompagne? Là, je sens que le prochain éclair, il est pour nous..." Il ne croyait pas si bien dire alors que la foudre tomba à deux centimètres du véhicule, laissant un Elio pantelant mais hilare au milieu du pont. Plus timbré que lui, ça ne devait pas exister.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noomi Savalas
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 73
Crédit : moi ; astra (signature)


Occupation : animatrice radio
Réputation : la "nièce de cet acteur qu'on voit à la télé, là... la pauvre fille un peu bizarre qui n'a décidément pas de chance"

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Mar 27 Fév - 0:06



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Que ferait Noomi sans Jimmy ? Voilà une question qu’elle se posait tous les jours – ou pas -, et elle prit cinq secondes pour sortir un feutre d’une des poches de sa veste et inscrire le nom d’Elio – qui ne se vexait manifestement pas du fait qu’elle ne se souvenait pas toujours de lui et gardait sa bonne humeur malgré tout - sur le dos de sa main histoire de ne passer le reste de la soirée à buter là-dessus avant de distribuer les bières et de jeter un œil au carton que son meilleur ami lui tendait. Hawaïenne, hein ? C’était donc ça qu’il qualifiait d’abomination alimentaire. Pourtant, il lui était déjà arrivé de venir dîner chez elle et c’était bien pire que quelques morceaux d’ananas jetés sur une pizza. Ce qui ne l’empêcha pas de les ôter de sa propre part tout en écoutant discuter tous les deux. C’était comme au bon vieux temps, Noomi et les garçons, Jimmy et ses éternels bobards et Elio… bon d’accord, Elio ne faisait pas partie du bon vieux temps mais il n’empêche qu’elle l’aimait bien et qu’il savait parfaitement s’intégrer dans leur petit groupe. Ce qui est logique vu que c’est lui le président.

Et puis comme, sans crier gare, ledit président ouvrit la porte, le vent s’engouffra avec force dans l’habitacle et la jeune femme renversa la moitié de sa bière sur elle… super. Cela dit, elle n’allait pas en faire tout une histoire, c’était un peu son quotidien de se renverser des trucs dessus et au moins, cette fois-ci, il ne s’agissait pas de café brûlant.
    « Merde… »

Le seul hic, c’est que ça allait puer la bière dans toute la voiture si elle restait là et comme Elio demandait si quelqu’un voulait l’accompagner en pleine tempête, elle en profita pour sortir. A peine eut-il fini sa phrase que la foudre s’abattait à quelques centimètres de lui seulement. Hé ben, heureusement qu’aucun d’eux n’était cardiaque… Elle s’adressa ensuite à Jimmy :
    « Bon, ben on dirait que tout ce qu’on dit à propos de la foudre, c’est que des conneries. Viens, on risque de pas faire le poids face au vent, sans toi ! »

Non parce que bon, Elio était bien mignon mais il devait être à peu près aussi fin qu’une brindille, raison pour laquelle elle s’empressa de le prendre par le bras, comme si ça allait y faire une différence. On ne pouvait pas vraiment dire qu’elle faisait partie des poids lourds non plus. Au moins sur Jim il y avait un peu de muscles et un peu c’est mieux que pas du tout.
    « C’est ballot qu’on n’ait pas de parapluie, dites. »

Et pas que pour faire office de paratonnerre mais aussi parce qu’allez vous allumer une clope avec ce temps : impossible. Bref, Noomi rabattit sa capuche sur sa tête avec difficulté tellement ça soufflait, passa l’appareil photo de ses parents autour du cou - parce qu'il ne manquerait plus qu'elle le fasse tomber dans une flaque de boue par inadvertance, tiens, d'abord elle se ferait passer un de ces savons par son père et puis le président se retrouverait seul à devoir prendre des photos -, attendit que Jimmy les ait rejoint et en avant Guingamp, c’est parti pour la rando-thunder.

_________________
Darkness falls across the land
It's close to midnight Something evil's lurking from the dark Under the moonlight You see a sight that almost stops your heart You try to scream But terror takes the sound before you make it You start to freeze As horror looks you right between your eyes You're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t423-running-in-the-shadows-damn-your-love-damn-your-lies-noomi http://blackwood.forumactif.com/t425-when-the-rain-begins-to-fall-noomi
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Ven 9 Mar - 22:54



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Lorsque la foudre frappait, le ciel était illuminé comme en plein jour, laissant apparaitre toute la végétation des alentours ployer violemment sous la tempête. Entre ces moments d’une clarté inouïe, la nuit était d’un noir d’encre. Ils étaient à un kilomètre environ des limites de Blackwood ; depuis la création de la voie rapide au nord de la ville, cette portion de route n’était plus beaucoup empruntée, et le maire avait pris la décision d’y retirer tout éclairage public. « Pour faire des économies », avait justifié le conseil municipal. Ses phares, laissés allumés, constituaient donc l’unique source lumineuse des alentours - si on oubliait les éclairs qui zébraient régulièrement le ciel, donc.

Elio fut le premier à sortir, profitant du fait que la pluie semblait s’être un peu calmée. Il s’était posté devant la voiture en faisant signe à Jimmy de quitter son siège ; aveuglé par les feux de route, il ressemblait à un personnage de cartoon un peu cinglé.
« Ah non j’m’en fout je reste là moi, y a du chauffage, de la musique, de la biè- » Son excuse fut coupée court par le bruit de claquement de la portière arrière. La silhouette de Noomi vint à son tour se dessiner dans les faisceaux lumineux. « Vous êtes sérieux en plus?! » Ils ne pouvaient pas l’entendre - le bruit du tonnerre, de la pluie et des essuies-glace couvraient son exclamation. Mais ils n’avaient certainement pas manqué une seule miette de son expression d’incrédulité et d’agacement. Jimmy avait pourtant le goût du risque. Mais il fallait qu’il y trouve son compte. Contrairement à ses deux comparses, une photo - aussi géniale soit-elle - lui semblait être une très maigre consolation pour aller se trainer dans la boue, sous la pluie, en pleine tempête. C’est qu’il aimait bien son confort, quand même, Jimmy.

Il attrapa une part de pizza - préalablement allégée de ses morceaux de fruit infâmes - et enfouit la moitié dans sa bouche. Avec ses mains libres, il s’empressa de glisser une des cannettes de bières de la poche intérieure de la veste imperméable qui avait temporairement remplacé son traditionnelle blouson en cuir élimé. Paré de son k-way aux couleurs criardes - visiblement la mode n’était pas à la discrétion et à la subtilité, ces temps-ci - il finit par ouvrit la portière et fut surpris par la puissance de la bourrasque qui le cloua d’abord au vinyle de son siège.

Jimmy rejoignit enfin ses deux amis, qui ressemblaient à deux roseaux luttant contre le vent. Noomi agrippa fermement son bras, alors qu’Elio se détacha rapidement de leur microscopique peloton pour s’approcher du pont. La structure métallique ne payait d’ordinaire pas de mine. Quiconque traversait le pont en pleine journée n’y voyait que les vestiges tristes et rouillés d’une ère de prospérité industrielle aujourd’hui révolue. Mais en pleine nuit, à pieds, sous la menace de la foudre, les arches d’acier monumentales avaient quelque chose de grandiose. L’ouvrage semblait exercer sur le président de l’Association des Chasseurs d’Orage le même effet que sur Jimmy, puisque Elio approcha sa main d’un des piliers plein de rouille.
« ELIO! JE VEUX PAS T’EMMENER AUX URGENCES S’TE PLAIT, PAS CE SOIR! » Il y avait certainement une histoire derrière cet ordre. Il y en avait même plusieurs.

Un éclair s’abattît soudain à une cinquantaine de mètres, à l’autre extrémité du pont. Jimmy sentit instantanément les ongles de Noomi s’enfoncer dans son biceps et lâcha un cri de douleur. Il fallait vraiment qu’il trouve une autre manière d’occuper ces soirées.

hors-jeu:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Sam 10 Mar - 1:57



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Il avait pété un boulon depuis la mort de son vieux. Pourtant, ce n'était pas le meilleur père du monde, il n'était même pas un vrai père au bout du compte. Il était toujours attaché à sa gnôle, s'occupant de temps en temps de sa nouvelle femme. Tant qu'Elio ne ramenait pas des notes trop catastrophiques et des appréciations qu'il jugeait acceptables pour un Amery, le géniteur ne s'en faisait pas des masses sur sa santé mentale. Pourtant, ses professeurs l'avaient prévenu qu'il était trop lunaire pour son propre bien, qu'il passait le plus clair de son temps avec un objectif en main plutôt qu'à s'intéresser à ses cours de biologie. Ce n'était tout de même pas sa faute s'il considérait que la vraie vie se jouait dans les étoiles plutôt que sur la terre ferme. Le seul intérêt qu'il trouvait encore à ce sol boueux, c'était les petits bouts de paradis qu'il arrivait à choper dans des deals étranges. Il aimait la drogue, c'était une vérité triste à en crever parce que, Elio, il n'arrivait pas à se recréer la sensation de bonheur dans d'autres circonstances que celles-ci: quand il avait la tête retournée par la drogue du moment, à halluciner des instants étranges, à se voir voler au dessus de la galaxie, à attraper la foudre d'une main ferme pour la faire frapper là où il le désirait. C'était tout à fait le genre de rêves qui le définissaient, ça et cette folie qui ne semblait plus le quitter ces derniers mois. Il traînait n'importe où, il était défoncé au travail et il trouvait le moyen de vendre à n'importe quel endroit, se retrouvant fréquemment au poste de police pour s'expliquer. Comme s'il pouvait y avoir une quelconque justification, surtout valable, quand on arrivait à sortir qu'il s'agissait de bonbons pour enfants qu'il troquait contre quelques dollars. Sa crédibilité en avait pris un coup il y avait bien longtemps de cela, heureusement d'ailleurs, où plus personne n'aurait osé sortir à ses côtés. Enfin, il avait toujours Jimmy et Noomi, même s'ils devaient se demander ce qu'il foutait à sortir de la bagnole alors que les rafales de vent menaçaient de faire sauter le pont. Noomi fut la première à sauter le pas, se retrouvant derrière lui alors que le monde semblait partir en lambeaux sous leurs yeux naïfs. Son insouciance existait encore, ce qui paraissait surprenant en vue de sa vie récemment mais Elio n'était pas nécessairement comme les autres... Il était juste perdu. "On n'a pas besoin de parapluie quand on a cette beauté là à nos pieds, si?" Parce que c'était de ça dont il était question, cette sensation d'invincibilité qu'il avait à ce moment là, alors qu'il armait son objectif, entendant au loin la voix de Jimmy qui l'implorait d'arrêter ses conneries s'ils voulaient tous éviter un passage aux urgences. Elio, lui, appuya sur le bouton et le pont menaça de mourir quelques secondes plus tard, la terre tremblant sous ses pieds alors que l'orage tombait à nouveau. Elio était trempé, mais fier, retournant vers ses amis avec sa tête de champion stupide. "Vous avez vu ça, sans déconner? C'ptet la photo de l'année qu'on a là! Putain, on est des magiciens!" Et il sautait de nouveau dans la voiture en espérant que son polaroid leur amènerait une gloire toute trouvée... Ou juste une photo floue et un peu bizarre, pas moyen de savoir que c'était un orage qu'ils avaient chassé au lieu d'un écureuil dans un arbre. "Merde, les copains, faut que je recommence, j'ai vacillé ou j'sais pas..." Et il avalait une part de pizza avec un mélange de saveurs improbables qui lui collaient au palais, pas même désarçonné une seule seconde par tout cela, mais ô combien triste d'avoir de nouveau échoué dans cette chasse endiablée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noomi Savalas
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 73
Crédit : moi ; astra (signature)


Occupation : animatrice radio
Réputation : la "nièce de cet acteur qu'on voit à la télé, là... la pauvre fille un peu bizarre qui n'a décidément pas de chance"

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Mer 14 Mar - 18:53



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Evidemment que Jimmy allait râler parce qu’ils étaient sortis de la voiture. Un Jimmy Wolfe qui ne râlait pas ou n’y allait pas de son petit commentaire, n’était pas un Jimmy Wolfe qui se portait bien. Et Noomi, elle, ça la faisait rire. Ça faisait bien longtemps qu’elle ne le prenait plus au sérieux pour des broutilles pareilles. Et donc les voilà, comme trois cons, plantés sous une pluie diluvienne, trempés jusqu’aux os en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire – et Elio pouvait bien raconter ce qui lui chantait, il n’empêche qu’un parapluie aurait été le bienvenu -. Et tout ça pour quoi ? Pour un polaroïd flou probablement et qui ne les mèneraient à rien, comme ces gens qui juraient avoir pris Bigfoot en photo alors que tout ce qu’on voyait, c’étaient des arbres et des silhouettes bien trop difficiles à distinguer pour être sûr qu’il ne s’agissait pas d’autres arbres. La blonde se rendit soudain compte qu’elle serrait un peu trop fort le bras de son meilleur ami et le lâcha aussitôt tout en lui servant son petit sourire d’excuse habituel. Là-dessus, le président décréta qu’il avait obtenu le cliché du siècle et retourna à la voiture en les laissant là, comme deux cons maintenant, au lieu de trois.

Noomi se tourna vers Jimmy et haussa les épaules mais changea d’avis en cours de route. Non, finalement, elle ne se fichait pas d’être toute mouillée pour rien, aussi se dirigea-t-elle vers la voiture et ouvrit la portière côté passager pour voir ledit cliché.

    « Non mais tu déconnes, Elio, on n’est pas sortis juste pour ça, quand même… »

Vous noterez qu’elle n’avait pas eu besoin de vérifier le nom écrit sur le dos de sa main ni n’avait marqué de temps d’hésitation avant de l’appeler par son prénom et elle en était très fière. Quant à dire que c’était un signe de guérison, elle n’irait pas jusque-là mais c’était tout de même un peu encourageant. Bref, la demoiselle se saisit du polaroïd sur lequel, j’vous le donne en mille, on ne voyait strictement rien, pile au moment où le président admettait lui-même qu’il fallait recommencer. Ah ben voilà, elle avait raison. C’était vraiment bête de sa part de réagir ainsi mais elle s’amusait bien mine de rien, elle n’avait aucune envie que ça se termine aussi vite et aussi facilement. Noomi-risque-tout le retour.

    « Bon, les gars, vous pensez pas qu’il faudrait qu’on prenne un peu de hauteur ? Qu’on aurait plus de chance de parvenir à photographier quelque chose de valable si c’était le cas ? » demanda-t-elle en désignant les alentours.

Non parce qu’il ne fallait pas se leurrer, un humain, aussi véloce soit-il, restait moins rapide que la foudre. Alors oui, par contre, elle ne niait pas que ça en jetterait vachement plus s’ils arrivaient à photographier un éclair du pied de celui-ci mais est-ce que c’était seulement possible ? Noomi se souvenait de l’histoire d’un type qui avait été frappé par la foudre un nombre incalculable de fois en se baladant dans un par cet elle se dit que si quelqu’un pouvait répondre à cette question, c’était probablement lui. Dommage qu’il ne soit pas du coin.

_________________
Darkness falls across the land
It's close to midnight Something evil's lurking from the dark Under the moonlight You see a sight that almost stops your heart You try to scream But terror takes the sound before you make it You start to freeze As horror looks you right between your eyes You're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t423-running-in-the-shadows-damn-your-love-damn-your-lies-noomi http://blackwood.forumactif.com/t425-when-the-rain-begins-to-fall-noomi
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Dim 18 Mar - 18:02



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Jimmy venait tout juste de se planter aux côté de Noomi lorsque Elio tourna les talons. Il était comme ça : imprévisible et impulsif, totalement inconscient des conventions sociales qui se jouaient tout autour de lui. Peu importe si ses deux amis étaient trempés jusqu’à l’os : il avait LA photo. Jimmy lâcha un cri qui ressemblait à un long râle d’expaspération, presque imperceptible avec toutes les bourrasques de vent. La jeune femme s’était empressée de suive le président de l’association pour attester de la qualité du polaroïd. Il décida de rester planter là quelques secondes de plus, par pure fierté. La pluie lui frappait le visage violemment et s’écoulait dans sa nuque. Ses pieds, quant à eux, étaient aussi complètement trempés et ses chaussures étaient déjà pleines de la boue qui s’était accumulée sur la chaussée goudronnées à cause des intempéries. N’arrivant pas à distinguer ou à entendre l’échange d’Elio et Noomi, il abdiqua et retourna s’installer derrière le volant, ses vêtements détrempés crissant et glissant sur le vinyle du siège. Il arracha le cliché de la main de son passager, pour le contempler à la lueur du petit plafonnier. La sentence était sans appel : « Ok donc j’ai attrapé une pneumonie pour une photo noire. » Il n’était pas réellement en colère en colère contre Elio. Comme énoncé précédemment, c’était assez difficilement d’en vouloir sincèrement à un type pareil. Mais se retrouver mouillé et gelé dans une voiture qui sentait la pizza hawaïenne froide ne le mettait pas franchement dans les meilleures dispositions. Noomi proposa de prendre de la hauteur : Jimmy avait embrayé avant même qu’elle n’ai pu finir sa phrase. « C’est parti pour Lover’s Peek! » Pas question de laisser une nouvelle opportunité à Elio sur le pont : habité comme il l’était ce soir, il aurait été capable de se balancer sur les rambardes pour trouver « un meilleur angle ». Il fit crisser les pneus sur la route imbibée d’eau, et les voilà repartis.

Le chemin jusqu’à la petite falaise n’était pas bien longue, mais la route formait un lacet étroit et très sinueux sur le flanc de colline. La visibilité était quasiment nulle, les essuies-glaces peinant à évacuer les trombes d’eau du part-brise et les phares ne perçant le rideau de pluie que sur une dizaine de mètres. Jimmy roulait prudemment, mais ce temps commençait à lui taper sérieusement sur les nerfs. Comme si cela ne suffisait pas, les fréquences radios étaient à présent toutes brouillées, diffusant dans l’habitacle une sorte de grésillement insupportable alors qu’Elio tentait de trouver une station qui fonctionnait. Agacé par le son, Jim déporta son attention de la route pour jouer à son tour avec la petite molette de l’auto-radio. Une seconde d’inattention avait suffit : d’énormes morceaux de roches s’étaient décrochés de la pente pour terminer leur course au milieu de la route. Jimmy les aperçu tardivement et pila de toute ses forces mais la chaussée saturée d’eau était comme une patinoire. Ne sentant plus aucune adhésion entre le revêtement de la route et les pneus de la voiture, il donna un grand grand coup de volant pour éviter la collision frontale et entendit Noomi et Elio hurler alors que le tas de ferraille s’apprêtait à faire un tour complet sur lui-même. Il serrait les dents de toute ses forces, les poings verrouillés sur le volant et le pied sur la pédale de frein, et le mouvement fut arrêté violemment, projetant sa tête contre la fenêtre côté conducteur. Malgré la tentative d’évitement de Jimmy, l’arrière de la voiture semblait finalement avoir rencontré un des rochers. Ils ne bougeaient plus. Sentant son coeur battre dans sa tempe gauche, il fallu quelques secondes à l’homme pour reprendre ses esprits et comprendre ce qu’il venait de se passer. Devant lui, les essuies-glaces continuaient leur course effrénée. Un éclair de lucidité le frappa et il se retourna brusquement vers la banquette arrière :
« Tout le monde va bien?! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Dim 25 Mar - 21:36



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

C'était à n'y rien comprendre cette tempête mais Elio n'avait pas l'air de s'en soucier. Il restait planté là, à observer le cliché raté de ce qui aurait dû amener sa consécration dans des circonstances plus bienveillantes envers eux. Aucun résultat, voilà ce à quoi ils étaient confrontés. La photographie ne valait pas un centime et dans ce genre de conditions, Elio avait plus qu'envie de retourner dehors pour refaire une tentative, comme s'il suffisait de rêver assez fort pour obtenir gain de cause. Le pauvre Amery n'avait jamais su se canaliser et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait commencer à faire des efforts colossaux pour sauver la face. Il était complètement barré, autant qu'il le oit jusqu'au bout. De toute manière, ses amis devaient avoir l'habitude de ses écarts à répétition et ses folies généralisées. Bon, d'accord, sur le moment, il était tout de même un poil frustré de se retrouver nez à nez avec un cliché plus noir qu'autre chose et quelques flocons gris qui devaient être des restes de pluie qui tambourinaient l'objectif. "Non, mais ça, comme tu dis, Noomi, c'est le premier essai avant l'apogée!" Et le pire, c'était qu'il était persuadé de ce qu'il disait. En vérité, ils n'étaient pas rendus vu le temps qui ne faisait qu'empirer. Au moins, Elio avait retrouvé l'habitacle du véhicule, faisant face au regard noir de Jimmy dès qu'il osa regarder le cliché, juste pour en avoir le coeur net. "C'pas tout noir, regarde là, y a une micro tâche blanche si tu plisses un peu les yeux... P'tet que c'un début de foudre, tu vois, on l'a juste raté à une nanoseconde." Une belle plaisanterie, en somme. Elio avait juste totalement raté et voilà que Noomi proposait qu'ils aillent un peu plus haut. Amery hocha vivement la tête en entendant cette idée: du haut de la falaise, il pourrait avoir plus de facilité à sentir l'approche d'un éclair vivace. Et ils étaient vite repartis, Jimmy apparemment pressé d'en finir avec cette excursion dangereuse. Plus rien ne fonctionnait et la visibilité ne faisait que baisser, la radio ne marchait plus par dessus le marché et ce, malgré les tentatives désespérées d'Elio de capter les informations sur la tempête. Tant pis, ils étaient déjà presque arrivés à destination... Enfin, ils devaient arriver jusqu'à ce que des rochers se mettent à glisser vers la route, les mettant en danger en un rien de temps. Jimmy avait vite réagi mais peut être que c'était déjà trop tard. Instinctivement, Elio vit sa vie défiler sous ses yeux alors que sa tête cognait contre la vitre au moment où l'impact se fit sentir. Puis, le silence. Il rouvrit les yeux au moment où Jimmy hurlait pour vérifier que tout le monde était encore en un seul morceau. "Je suis au top. Noom'?" Au top, si on excluait les quelques gouttes de sang qui s'échappaient de son arcade, le genre de détails qu'Elio ne remarquait jamais en général. "On finit à pied ou...?" Le pire, c'était qu'il était prêt à le tenter, toujours aussi désespéré d'accomplir l'impossible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noomi Savalas
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 73
Crédit : moi ; astra (signature)


Occupation : animatrice radio
Réputation : la "nièce de cet acteur qu'on voit à la télé, là... la pauvre fille un peu bizarre qui n'a décidément pas de chance"

MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   Lun 2 Avr - 19:13



STORMCHASERS’ SUICIDAL SQUAD
JIMMY + ELIO + NOOMI

Tout le monde était d’accord pour prendre un peu d’altitude et donc retour dans la voiture. Le temps était toujours aussi épouvantable mais elle n’allait quand même pas se plaindre, s’il y avait eu une accalmie, ils auraient été bons pour rentrer chez eux. Et tout ce qui aurait résulta de cette petite virée aurait été le cliché hyper flou d’Elio. Quoi qu’il en dise car il devait en être fier, de sa photo, vu qu’il était le seul à ne pas trouver qu’elle était entièrement ratée. C’était mignon. Bien vite, le son de radio ne fit plus que crachoter et Noomi songea bien un instant à emplir l’habitacle de sa voix mélodieuse puis renonça et préféra reprendre une part de pizza et les laisser tripoter le bouton pour essayer de capter une autre station. C’était probablement peine perdue. Et ce qui suivit lui apprit qu’elle aurait sans doute mieux fait de chanter puisque Jimmy perdit le contrôle de la voiture à cause de rocher dévalant des parois… ben rocheuses, fatalement. La route glissante n’aida bien évidemment pas rétablir le véhicule et la blonde eut la très désagréable impression de revivre l’accident qu’elle avait eu en octobre dernier. Vous me direz que ça lui apprendra à ne pas boucler sa ceinture alors qu’elle avait déjà eu un accident de voiture quelques mois auparavant mais elle était derrière, bon sang, elle risquait moins de voler dans le parebrise que si elle était à la place d’Elio.

Mais plus de peur de que mal, apparemment, ils s’en sortaient tous les trois indemnes, juste aussi secoués que des bouteilles d’Orangina. Enfin, ça c’est ce qu’elle pensa au son de leur voix mais lorsqu’elle y regarda de plus près, elle remarqua que la tête de leur président avait méchamment frapper contre quelque chose et qu’il s’était un peu ouvert l’arcade sourcilière, le sang coulant en un fin filet sur le reste de son visage sans qu’il ait l’air de s’en rendre compte. De son côté, Noomi se contenta de faire la grimace et se palpa rapidement pour évaluer les dégâts.

    « Franchement les gars, j’viens de sortir du coma, j’ai pas trop envie d’y retourner tout de suite. »


Elle disait ça tout en sachant que ce n’était de la faute de personne. Ou plutôt en sachant que c’était de leur faute à tous les trois étant donné qu’ils prenaient un sacré risque pour cette petite expédition mais elle s’attendait à quelque chose de plus foudroyant qu’un banal accident de voiture/ Puis si elle râlait c’est que tout allait bien. Noomi sortit kleenex de la poche de son blouson et tamponna l’arcade d’Elio comme la bonne mère de famille qu’elle était.

    « Ouais, je pense qu’il vaut mieux qu’on continue à pied, on n’est plus très loin de toute façon. »


Elle aurait aimé ajouter que ce serait elle qui prendrait le volant au retour mais ça ne voudrait pas dire pour autant qu’ils seraient plus safe donc elle s’abstint.

_________________
Darkness falls across the land
It's close to midnight Something evil's lurking from the dark Under the moonlight You see a sight that almost stops your heart You try to scream But terror takes the sound before you make it You start to freeze As horror looks you right between your eyes You're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t423-running-in-the-shadows-damn-your-love-damn-your-lies-noomi http://blackwood.forumactif.com/t425-when-the-rain-begins-to-fall-noomi

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: stormchasers' suicidal squad / elio + noomi   

Revenir en haut Aller en bas
 
stormchasers' suicidal squad / elio + noomi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris eden (ex G-squad)
» The Ghost Squad
» Le pouvoir d'Elio.
» SDCC Rescue Squad Mater Red Ransburg
» Appellez le plombier ! [Elio Nagashi, Riko Sugar, Amai Satougashi et Ike Darras] [Terminé] (enfin olol)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ BLACKWOOD, WISCONSIN ✩ :: Countryside :: Blackwood Bridge-
Sauter vers: