AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Lun 5 Fév - 22:06


MOI-MÊME PARCE QUE POURQUOI PAS.

James “Jimmy” Wolfe
we tried the world - good god, it wasn't for us

AGE › 31 ans. Incrédule lorsqu’on l’appelle « Monsieur » et espérant toujours bénéficier de l’indulgence qu’on réserve aux jeunes gens, Jimmy ne s’est pas encore fait à l’idée qu’il était un trentenaire. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › Né un 9 mars 1953 à l’hôpital de Durand, au terme de seize heures de travail éprouvantes pour sa mère : déjà à l’époque, Jimmy n’était pas du genre à se presser. NATIONALITÉ › Américain. Il tient cependant son nom de son arrière-grand-père paternel, un immigré allemand qui avait espéré faire fortune sur le Nouveau Continent à la fin du siècle dernier. ÉTAT CIVIL › Divorcé. Les inconnus qu’il rencontrent peinent à croire qu’il ait un jour été un mari. Les connaissances de longue date, elles, réservent plutôt leur sympathie à son ex-femme Darlene et à leur fillette de neuf ans, Nova. OCCUPATION › Jimmy s’est probablement essayé à tous les emplois disponibles à Blackwood. Intéressé par peu de choses et bon à (presque) rien, l’adolescent qu’il était s’est frotté à des jobs de vendeur, de gardien, de livreur, et même brièvement d’employé de cimetière, dont il finissait inlassablement par se faire renvoyer. Un peu par hasard, sur un malentendu, il parvient à obtenir un poste au Pepin News Journal. Il exerce donc depuis six ans le métier de journaliste, appris sur le tas.  CERCLE(S) › Membre de l’association des chasseurs d’orage (un bon prétexte pour boire des bières  en pleine nature sur le capot de sa voiture) et batteur peu assidu dans un groupe de rock amateur.  GROUPE › The Criminals.

✩ Hello, stranger.

Je connais Jimmy Wolfe depuis qu’il a, quoi, 14 ans? Déjà a l’époque c’était une tête à claques : je m’en souviens parce que je suis un ami de ses parents. Un jour son Gene a été appelé au lycée parce qu’il était entré par effraction dans le bureau du proviseur en pleine nuit… absolument rien n’avait été volé, mais tous les meubles et les objets de la pièces avaient été déplacés de telle sorte à ce que le proviseur retrouve une copie conforme de son bureau, en miroir. Il voulait protester contre je sais plus quoi. Cette énergie perdue, putain, quand j’y repense… [M. Murphy soupire] Henrietta me racontait souvent qu’elle ne savait plus quoi faire de lui : je lui répondais que c’était un adolescent bien trop intelligent - complètement con mais intelligent, vous voyez ce que je veux dire? - qui s’emmerdait dans cette ville morte. Evidemment qu’il allait faire des conneries. C’était le p’tit gars désabusé, imprudent et un revêche qui portait des blousons plein de trous et avec des cheveux dans les yeux, vous voyez le tableau. Mais déjà à l’époque il était toujours en croisade contre quelque chose. Trop d’énergie, j’vous jure. Une bonne guerre, voilà ce qui a manqué à cette génération, moi j’vous le dit. S’il était né 10 ans plus tôt, il aurait sûrement fait partie des marginaux qui ont manifesté au Pentagone, là, en 67. A coup sûr il se serrait débrouillé pour pas partir au Vietnam. Et puis il se serait bien intégré dans ces troupeaux de bohémiens avec ses yeux rouges et son air endormi : il trompait personne, hein, avec ses « clopes ». Bon, j’admets qu’il avait l’esprit vif, la plupart du temps, et qu’au moins, il était du genre curieux. Il me reproche tout le temps de pas avoir l’esprit ouvert, moi. Il a p’têtre pas tord. Pourtant, j’ai pas fait partie de ceux qui l’ont regardé de travers, quand il a commencé à fréquenté la p’tite Sinclair. C’était une gamine que j’aimais bien. J’étais sûre qu’elle allait réussir à le calmer, un peu. Tu parles. J’étais pas surpris quand il a décampé à la naissance de sa gosse. Jimmy, c’est un mec téméraire et tenace - c’est ce qui fait qu’il est pas un trop mauvais journaliste d’ailleurs - mais face à trop d’adversité… [M. Murphy fait claquer sa langue] J’crois qu’il s’en serait sorti, pourtant. Il était fou amoureux de Darla, ça, tout le monde le savait. Et puis c’est un débrouillard qui a une bonne intuition, il aurait certainement été un jeune père presque décent. [Ajointe Hewitt : Retournons à son embauche, si vous voulez bien.] Ah, oui, je divague, faut m’excuser. J’avais croisé Joe Buchanan un matin en allant prendre mon café au Millford’s. Il m’a raconté qu’il venait de le renvoyer parce qu’il passait sa journée à jacasser sur les faits divers qu’il entendait à la radio plutôt que de remplir les rayons. Joe me disait que ce gamin était vraiment bon à rien, à part peut-être convaincre les gens de se confier à lui lorsqu’il s’ennuyait pendant les après-midi où il ne se passait rien au General Store. Et ça je peux le confirmer, il est doué, ce p’tit. Il a un côté persuasif développé, il sait comment approcher les gens. C’est ce qui m’a convaincu de lui laisser sa chance, d’abord. On avait besoin de quelqu’un pour aller sur le terrain, récolter des témoignages après la chute d’un arbre ou un incendie, tout ça. Poppy était nulle pour ça, elle était bien trop… [M. Murphy tape plusieurs fois du poing sur la table] Jimmy c’est un observateur, un arnaqueur, presque. Alors j’ai essayé, une fois. J’ai envoyé Jimmy, en lui payant juste l’essence, d’abord. Il est revenu avec un rapport bourré de fautes, mais il réussit à pondre un article qui m’a mis la larme à l’oeil alors qu’il s’agissait juste de la mort de la chèvre du jardin zoologique de Durand… damn. Si il était pas aussi désordonné et procrastinateur, je pourrais presque lui prédire un avenir dans la profession. Et puis il est facilement distrait, aussi. Mais dans l’ensemble, il est pas si terrible. Il a un humour merdique - « caustique » qu’il m’a lancé un jour, qui utilise un mot pareil, sérieusement - mais pas quelqu’un de dangereux. C’est pour ça, votre histoire d’effraction dans la centrale électrique, j’y crois pas. En plus on m’a dit qu’il gardait sa fille ce soir-là, vous imaginez le truc? [M. Murphy éclate de rire] Lui, la clope au bec, en train d’escalader le grillage, sa gosse l’éclairant avec une lampe to- [M. Murphy s’arrête de rire et se râcle la gorge] Vous devez vraiment vous emmerder dans ce bureau. [Adjointe Hewitt, après un moment de silence : Merci Phil, ce sera tout pour aujourd’hui.]

— Retranscription de la déposition de Phil Murphy,
rédacteur en chef du Pepin News Journal, 30 novembre 1984.

~~~

En bref : désabusé, inconséquent, débrouillard/astucieux, persuasif, curieux, intuitif, tenace, téméraire, observateur, ouvert d’esprit, vif, caustique, désinvolte, désordonné, distrait, cynique, imprudent, tantôt fataliste tantôt idéaliste, procrastinateur, revêche, impulsif, pudique

✩ Meet me in Blackwood.

Il s'agit ici de donner des réponses relativement développées à ces questions. Vous pouvez rédiger les réponses à la première ou à la troisième personne, c'est comme bon vous semble. N'hésitez pas à vous appuyer sur ces réponses par la suite, lors de l'élaboration de liens ou même dans vos sujets.

Depuis quand vivez-vous à Blackwood ? Si vous y vivez depuis toujours, avez-vous déjà quitté la ville ?
J’ai grandi dans cette ville, tout comme mes parents avant moi et leurs parents avant eux. Je crois que si on remonte l’histoire suffisamment loin, parmi les trois ou quatre idiots en uniforme qui ont planté leur drapeau dans ce marécage, il devait sûrement avoir un blond à l’accent allemand - sûrement le moins téméraire de la bande, genre celui qui tenait les comptes - qui a décrété « ce morceau de terrain humide, mal ensoleillé et exposé au vent sera l’héritage glorieux de ma  prospère descendance ! » Je crois que c’est donc ma destinée de creuver ici. Pendant un peu moins d’un an j’ai cru que j’allais échapper à cette malédiction : je suis parti avec mon sac à dos de connard, mes boots de connard et ma détermination de connard. J’ai vu la Californie - quitte à verser dans le cliché autant faire les choses bien, je me suis resté un temps à Vegas - forcément. Mais j’ai fini par me faire à l’idée que j’étais un gars de Blackwood, que ça me plaise ou non.

Que pensez-vous de votre vie ici ?
Si vous demandez autour de moi tout le monde vous dira que je râle dès que j’en ai l’occasion. ‘Faut dire que c’est pas le rêve américain flamboyant et enivrant, Blackwood. Les gosses tournent en rond, on voit le soleil trois jours dans l’année, ils sont toujours à cours de Marlboro à la supérette, le taux d’humidité ne descend jamais en dessous de 60% et la majorité des habitants a voté pour Reagan. Mais je crois qu’il y a pire. Les gens prennent soin les uns des autres. Ou se connaissent, en tout cas. Je me suis fait à l’idée que Blackwood devait être ce lieu exactement à l’équilibre du Paradis et de l’Enfer. L’équivalent urbain d’une bière tiède ou d’une tisane digestive, en somme.

Quelle est votre place dans la communauté de Blackwood ?
Je suis le gosse que beaucoup on vu grandir, devenir un adolescent invivable puis un journaliste local aux talents approximatifs. Ca me place dans la confortable situation d’être à la fois apprécié - de loin, en tout cas, vaguement respecté - pour mon travail, tout du moins, mais bien souvent regardé de travers. Certains me voient toujours comme le petit voyou que j’étais au lycée. Mais pour beaucoup, je suis surtout cet idiot qui a mis enceinte la petite Sinclair et qui est parti en courant aussitôt que sa gosse est née. J’aimerais pouvoir dire que c’est injuste et que ces gens ne me connaissent pas. Malheureusement c’est le prix a payé lorsqu’on s’enracine quelque part : toutes nos erreurs, nos remords, nos ratés et nos regrets sont proprement consignés dans les mémoires de vos voisins, de vos collègues et de la personne qui vous vend vos cigarettes.

Quelle est ou quelle était votre réputation au lycée ?
Plutôt très mauvaise. Du moins auprès des professeurs et de l’administration. Je faisais tout pour me faire détester, il faut dire. J’étais dans la catégorie qui les frustrait le plus : suffisamment dissipé, insolent et imaginatif pour leur mener la vie dure, mais pas assez mauvais en cours, dangereux ou mal élevé pour mérité de véritables sanctions sévères. Même pas suffisamment investi dans ma connerie. Je fumais beaucoup d’herbe à l’époque, qui sait de quoi j’aurais été capable at full capacity?! Pas franchement le clown de ma promo, j’étais définitivement le fouille-merde, comme m’avais un jour appelé le vice-principal à bout. Ironique de savoir que je suis journaliste aujourd’hui. Une partie de mes camarades étaient indifférents, d’autres appréciaient être divertis, mais je n’avais pas grand-chose d’autre à offrir : désintéressé par les cours, moyen en sport, sans aucune fibre associative. Mes quelques miettes de popularité provenaient d’une petite émission de radio pirate que j’avais réussi à mettre sur les ondes avec l’aide d’un ami de l’AV Club, en direct d’un placard à balais du vestiaires des filles, au gymnase. Ca a duré un temps, et puis quand j’ai quitté le navire en cours de route (comme beaucoup d’autres choses démarrées depuis que je suis gamin) quand j’ai rencontré Darla. Elle a pris toute la place dans ma vie, je n’avais même plus la tête ou l’énergie de rendre le proviseur fou. Il parait que notre couple a fait parlé de lui à l’époque : de ces années-là, moi je ne me souviens pas de grand-chose d’autre que ses sourires (à moitié exaspérés à moitié satisfaits) quand je l’attendais sur le parking du lycée, dans mon Epave - le nom que j’avais donné au vieux pick-up bleu que j’avais racheté à mon grand-père.

Croyez-vous en l'existence d'événements paranormaux ? Si oui, en avez-vous déjà fait l'expérience ?
Je sais ce que vous vous dites, quand vous me posez cette question. Que je suis sûrement un grand idiot désabusé et nihiliste qui ne croit qu’en ce qu’il voit. Vous avez tord. Je n’ai jamais vécu de phénomène paranormal - sobre, j’entends. Mais je crois ceux qui disent les avoir vécu. Ca n’a pas toujours été le cas, mais Darla me répétait souvent que c’était présomptueux de croire que tout s’explique rationnellement. Et puis, avec le boulot, j’ai rencontré des gens très différents qui m’ont confié leurs expériences. Je cultive donc un… doute raisonné?

Avez-vous un rêve ou un cauchemar récurrent ?
Je ne me souviens d’aucun de mes rêves, sauf un, qui m’est déjà revenu trois ou quatre fois. Je suis devant une maison en feu, au milieu d’une forêt, en pleine nuit. Les flammes sont gigantesques, et je sais que Nova est à l’intérieur. J’entre dans la maison, tout est en train de se casser la gueule et je ne vois rien à cause de la fumée. J’entends Darla hurler à l’étage, et j’arrive à atteindre les escaliers mais à mesure que le monte les marches, l’escalier devient de plus en plus long. Je sais qu’elles m’attendent au bout, je grimpe, je grimpe, je me brûle la main sur la rambarde en métal, j’aspire de la fumée. J’arrive jamais en haut, et je me réveille en crachant mes poumons. C’est tellement transparent comme rêve que ça en est gênant.

Quel est le dernier rêve que vous avez fait ?
C’était celui de cette nuit, c’est pour ça que je m’en souviens vaguement. J’étais avec Phil dans la salle de réunion de la rédaction. On était enfermés, et je creusais un tunnel avec mes baguettes de batterie? En sortant du tunnel, on se rend compte qu’on a creusé jusque dans le commissariat de Blackwood. Desmond m’engueule et me demande de dégager, ils sont apparemment en train de bosser sur une enquête. Hewitt se contente d’un « Not you again. » Elle me dit toujours ça, quand je vais au commissariat.

✩ Under a sky full of stars.

17 avril 1975, Third Street, Blackwood, WI

« Soutiens-bien la tête hein! » qu’elle criait derrière la porte des toilettes. Une minute ; elle l’avait lâché pour une minute, mais ne pouvait pas s’empêcher de lui répéter pour la troisième fois la même putain d’instruction. Il l’avait dans les bras et n’osait pas bouger, de peur de lui faire mal. Il la regardait avec un mélange d’émerveillement et d’incrédulité : comme était-il possible qu’ils aient fabriqué un humain? Il n’arrivait pas à croire que cette petite chose se composait pour moitié de son patrimoine génétique. Pauvre enfant. Mais tout le monde était formel : il y avait bien un peu de Jimmy dans les traits de Nova. Son père, gauche, s’était empressé de faire remarqué qu’elle avait ses yeux. Henrietta lui avait fait remarquer que tous les bébés naissaient avec les yeux bleus. Comme pour dire « ça ne prouve rien, Eugene. » Il était enfin parvenu à mettre tous les grands-parents dehors, et l’ambiance tendue avec eux. Ils étaient à nouveau tous les trois, et Jimmy se tenait au milieu de la cuisine, à essayer d’imiter les gestes de Darla maladroitement, comme un idiot. Des cartons à moitié ouverts trainaient sur le comptoir, vestiges d’un déménagement fait à la va-vite sur un éclair de lucidité - non, il ne pouvait pas accueillir son bébé dans son studio miteux au-dessus du pressing. Darla, enceinte jusqu’aux oreilles, lui avait dit que ça pouvait attendre quelques mois, mais personne n’avait réussi à le raisonné. « La chasse d’eau fuit toujours, tu y as touché? J’appellerai un plombier ou je demanderai à mon père, sinon. » Jimmy continuait à s’accrocher à Nova en fixant sa femme. Son regard tomba sur une pile d’objets que sa mère lui avait offert quelques jours plus tôt, « pour vous aider à vous installer » : une passoire - il n’en avait jamais eu, une pelle à tartes - n’en parlons pas, et un livre pour tenir ses comptes. Son père lui avait tendu en lui tapant l’épaule d’un air satisfait et complice. Un noeud commençait à se former dans sa gorge. Il lâcha son emprise sur le corps étranger, Darla l’extirpant de ses bras avec détermination. Ses mains retombèrent sur son jean, troué au niveau de la cuisse. Son coeur s’accéléra. « Tu veux pas qu’on parte loin? » Elle pouffe de rire sans lever les yeux de Nova, qui a absorbé à nouveau toute son attention. « Je veux dire, on a pas besoin de rester ici. Vivre sur les routes, voir du pays, voir du monde, comme ce qu’on disait. On est jeunes, on a toute la vie devant nous. » Son débit s’était accéléré sans qu’il puisse y faire quoi que ce soit. Darla avait lever les yeux, les sourcils froncés et un sourire moqueur lui barrait la bouche. Il n’arrivait plus à s’arrêter. « Tu m’a toujours dit que tu voulais visiter Yellowstone. Et on pourrait faire un détour par Vegas! » Le sourire de l’adolescente commençait à s’effacer. Il était extatique, habité par une urgence subite : « Oh! Et je suis sûr que Don pourrait nous conseiller pour un van. Et j’ai trois jours de préavis pour lâcher le Diner, donc on pourrait même partir ce week-end! » Le regard cerné de Darla s’assombrit, d’abord, puis son expression devint triste. Comme si elle venait de comprendre.

~~~

01 Au lycée, il commettait un tas de petit délits suffisamment sérieux pour lui attirer des ennuis et être récupéré par ses parents au commissariat de la ville, mais jamais assez grave pour que les sanctions soient extrêmement sévère. Il s’agissait souvent d’effractions dans des propriétés privés et, plus rarement, des vols. 02 Il fume des cigarettes depuis qu’il a l’âge de 13 ans, et des joints depuis 14. Si sa consommation illicite est bien moindre que pendant le lycée, il a toujours une clope au bec. 03 Il a recueilli le chien de sa voisine (une vieille d’âme à qui il rendait régulièrement des services) il y a six ans. Il s’agit d’un dalmatien caractériel répondant au nom de Merlin ayant un goût prononcé pour les explorations en solo. 04 Il joue de la batterie depuis l’âge de 15 ans. Il a appris sur le tas en imitant un de ses meilleurs amis et en s’entrainant sur la batterie de ce dernier. Il continue à en jouer régulièrement dans un groupe de rock amateur - lorsqu’il se donne la peine de se rendre aux répétitions. 05 Darlene a été son premier vrai amour. Depuis, il a vécu quelques histoires, mais n’a jamais déployé beaucoup d’efforts pour les faire fonctionner. 06 Au lycée, il animait une émission de radio pirate, émise avec l’aide d’un ami depuis un placard à balais dans le vestiaires des filles du gymnase. L’émission se voulait irrévérencieuse et humoristique, et son pseudonyme - ironique - était Jiminy, comme le criquet de Pinnochio. Aujourd’hui encore, certaines connaissances du lycée s’amusent à l’appeler par ce nom, conscients que Jimmy le déteste. 07 Il ne connait absolument rien à la mécanique, et n’a pas l’intention de s’y mettre un jour. De ce fait, il conduit une voiture en bien mauvais état, qui menace chaque jour de s’écrouler sous son poids. Il a déjà eu plusieurs accidents mineurs au volant.

✩ Falling masks.

PSEUDO/PRÉNOM › Patchulea (mais appelle-moi Léa plutôt  MG )
PRÉSENTATION PERSONNELLE › 'Sup  Hey
FRÉQUENCE DE CONNEXION › Environ tous les jours sauf contre-indication médicale.
AVATAR › Boyd Holbrook  Bave
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? › On m'a dit que les admins étaient sympas.  Kute
MOT DE LA FIN › Il est temps que je finisse cette fiche.  MDR


Dernière édition par Jimmy Wolfe le Mer 7 Fév - 17:05, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elvis "Jazzy" Baker
community member ✩ regular citizen

Messages : 237
Crédit : h0neyy
Occupation : diplômé en recherche d'emploi, plongeur au diner de Blackwood
Réputation : « mais oui, c'est l'aîné Baker, le fils de la folle. Evidemment qu'il est comme sa mère, ce ne serait pas un Baker sinon...»

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Lun 5 Fév - 22:10

Bienvenue sur le forum I love you au plaisir de découvrir la suite de ta fiche Brille

ET IL NOUS FAUT UN LIEN. j'te le dis d'avance CAR le rêve d'elvis c'est d'être journaliste au pepin. mais ils ne veulent pas l'embaucher de peur qu'il fasse des vagues trop violentes.

_________________
the ice from my bones ,
we lay down in the riverbed, rest in the silhouettes our fathers and mothers laid before, restless souls in the desert sand, dream of another land that heroes and villians claimed before - ellem ›   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t337-there-s-a-bad-moon-on-the-rise-jazzy-baker http://blackwood.forumactif.com/t342-jazzy-fermer-les-yeux-face-aux-cieux-dans-lespoir-facetieux-de-recevoir-une-bise-ou-une-claque
avatar
Darlene Sinclair
Fierce Gogo Dancer Mom

Fierce Gogo Dancer Mom
Messages : 358
Crédit : vert alligator.


Occupation : Danseuse au Poison Ivy, une boîte de nuit à Durand.
Réputation : Mère célibataire le jour, danseuse la nuit ("mais vous savez, il paraît que c'est plutôt du strip-tease... sinon plus" crachent les langues de vipère dans son dos.)

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Lun 5 Fév - 22:47

Citation :
Les inconnus qu’il rencontrent peinent à croire qu’il ait un jour été un mari.

MDR Worship

Et sinon ouais il paraît que les admins sont grave sympas et tu verras les membres le sont encore plus Kute Kute Kute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t330-darlene-venus-in-fleurs http://blackwood.forumactif.com/t364-venus-in-fleurs-darlene#5309
avatar
Nolan Darwin
community member ✩ regular citizen

Messages : 296
Crédit : cosmic light


Occupation : lycéen putain
Réputation : Le gosse qu'on a cru mort pendant 12 petites heures, qui a eu ce terrible accident. Le gosse dont on ne sait jamais s'il s'agit vraiment d'un mec ou d'une fille.

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 9:17

Hey Moustache Hey Moustache Hey Moustache Hey Moustache re-bienvenue What a Face

_________________

C'est moi le scandale, fatal, désigné. C'est moi ta morale, miss à mal, écrasée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 12:34

WOUHOU enfin la fiche What a Face
j'ai hâte de voir ça et de fabriquer un petit lien stylé.

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 13:18

Elvis : tu m'as même pas grillé Hey Bien sûr pour le lien, je comptais de toute façon venir t'en parler. Gogo Jimmy serait clairement le pire tuteur de stage de l'univers, mais ça pourrait être bien drôle.

Darlene : MDR Héhé Fluu Hinhin

Nolan : merci toi. What a Face

Mort : la pression est à son comble après tout ce temps MDR et je suis opé pour le lien cool! Hm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Elvis "Jazzy" Baker
community member ✩ regular citizen

Messages : 237
Crédit : h0neyy
Occupation : diplômé en recherche d'emploi, plongeur au diner de Blackwood
Réputation : « mais oui, c'est l'aîné Baker, le fils de la folle. Evidemment qu'il est comme sa mère, ce ne serait pas un Baker sinon...»

MessageSujet: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 14:02

Oh putain c’est Léa. Que j’suis con MDR

_________________
the ice from my bones ,
we lay down in the riverbed, rest in the silhouettes our fathers and mothers laid before, restless souls in the desert sand, dream of another land that heroes and villians claimed before - ellem ›   



Dernière édition par Elvis "Jazzy" Baker le Mar 6 Fév - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t337-there-s-a-bad-moon-on-the-rise-jazzy-baker http://blackwood.forumactif.com/t342-jazzy-fermer-les-yeux-face-aux-cieux-dans-lespoir-facetieux-de-recevoir-une-bise-ou-une-claque
avatar
Alan James
community member ✩ regular citizen

Messages : 254
Crédit : ailahoz.


Occupation : lycéen - payé en connaissances parfois en branlette intellectuelle.
Réputation : le punk-goth qui pourrait se mettre son casque en intraveineuse. le garçon toujours en noir pas foncièrement méchant - pas foncièrement regardant - qu'a la sale tendance au doigt d'honneur, comme un spasme automatique. alan qui fait pas de grandes vagues - mais qui fait partie de la houle.

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 15:01

ce cher jimmy. Hm
j'ai trop hâte d'en lire plus du coup - et pépin boyd, dat man. Faint bienvenue à nouveau par ici p'tit chat. Pipou

_________________

you got mud on yo' face,
you big disgrace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t373-a-deux-heures-du-matin-alan http://blackwood.forumactif.com/t377-smalltown-boy-alan
avatar
Naya Wilcox
passenger ✩ stay a little more

Messages : 122
Crédit : Schizophrenic


Occupation : Étudiante et serveuse au Millford's Diner les week-ends

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 23:07

Rebienvenue avec cet avatar de fou Love I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Darlene Sinclair
Fierce Gogo Dancer Mom

Fierce Gogo Dancer Mom
Messages : 358
Crédit : vert alligator.


Occupation : Danseuse au Poison Ivy, une boîte de nuit à Durand.
Réputation : Mère célibataire le jour, danseuse la nuit ("mais vous savez, il paraît que c'est plutôt du strip-tease... sinon plus" crachent les langues de vipère dans son dos.)

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 23:09

J'ADORE JIMMY Joy
cette retranscription, c'est parfait hahaha I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t330-darlene-venus-in-fleurs http://blackwood.forumactif.com/t364-venus-in-fleurs-darlene#5309
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 23:20

Merci, tous! BFF
Kox : t'as vu toutes les spéciales dédicaces à Andy et tout  Hm

(oops wrong account, je sens que c'est que le début d'une longue série Kute )

_________________

all of our heroes fading, now I can't stand to be alone, let's go to perfect places
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mar 6 Fév - 23:25

Mais ouiii c'était trop mignon Kute

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Jimmy Wolfe
Shithead with Press Credentials

Shithead with Press Credentials
Messages : 265
Crédit : Hallows.


Occupation : Journaliste au Pepin News Journal. Tout le monde se demande bien comment il est parvenu à obtenir (et surtout à conserver) son poste.
Réputation : Jim restera probablement toujours Jimmy-the-stoner du lycée. Il ne fait pas grand chose pour remédier à cette image, d'ailleurs… vous avez vu sa tête, dernièrement?

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mer 7 Fév - 17:06

AUTO-VALIDATION AUTOCRATIQUE Hey

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t401-we-tried-the-world-good-god-it-wasn-t-for-us-o-jimmy http://blackwood.forumactif.com/t410-shithead-with-press-credentials-o-jimmy
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   Mer 7 Fév - 23:59

Et re-validation pour la forme Mimi
Jimmy oh boy oooooh boy, il va nous emmener loin celui-là Woot
(l'anecdote m'a trop pincée le coeur)

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy   

Revenir en haut Aller en bas
 
we tried the world - good god, it wasn't for us ◦ jimmy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» WORLD EATERS
» Warhammer World
» World Ultimat Wrestling (WUW)
» The world through a plastic lens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Pretty things :: Welcome in Blackwood-
Sauter vers: