AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Every action has an equal and opposite reaction - Marina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 8:54


Crédit -moi.

Marina Alexeyevna Dorofeyeva
I saw the Earth, and it was beautiful

AGE › À défaut d'avoir pu sauver ses quelques dix-sept années, on trouva un moyen de préserver celles à venir. Mais que sont dix-sept années à côté de toute une existance qui reste à vivre ? Oh, elles ne sont rien. Dix-sept ans, c'est peu lorsque l'on a la certitude de pouvoir vieillir en paix, et surtout, si l'on omet que les dix-sept premières années sont, hélas, les plus belles. C'est un sacré dommage, mais ça n'est rien; la plupart a encore moins de chance. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ›Une fameuse année, une grande ville. 1968, l'année de l'assassinat de Martin Luther King et Robert F. Kennedy, l'élection de Nixon et une date clé dans la guerre du Viêt-Nam. Mais ça, elle n'en sait rien. Elle n'en sait rien, car le 12 avril 1968, elle a vu le jour à Leningrad, anciennement Petrograd, anciennement Saint Petersbroug, en URSS. Pour elle, 68 marque l'invasion de la Tchécoslovaquie, la mort de Youri Gagarine et celle de son grand-père, vétéran de la grande guerre.  NATIONALITÉ › Soviétique de naissance ayant obtenu un asile politique aux Etas-Unis. Elle espère sincèrement pouvoir être naturalisée américaine. ÉTAT CIVIL › Célibataire. OCCUPATION › Etudiante qui songe à se trouver un petit boulot à côté. CERCLE(S) › Elle fait partie intégrante du club de sciences. GROUPE › The Brains.

✩ Hello, stranger.

Un esprit très critique en opposition avec beaucoup de choses. Une insatisfaisable soif de « pourquoi? » et autres « comment? ». Un rapport très singulier à la justice et son contraire, pour n’avoir que trop longtemps côtoyé ce dernier. La révolte paisible, le désaccord passé sous silence. Elle se tait parce qu’elle n’a pas d’autre choix ; elle n’a pas le droit à l’erreur. Le moindre pas de travers, le moindre reproche reçu éveillent en elle une inquiétude refoulée tant bien que mal. Certains, nombreux en profitent. Il est facile de mettre un terme à un débat en l’intimidant ; des menaces en l’air, au fond, car que pouvez-vous réellement faire contre elle ? Et pourtant, il suffit de mentionner le pays d’où elle vient, associer ne serait-ce que la moindre de ses actions avec les terribles mots que sont « propagande » et « rouge » pour que son souffle se coupe et qu’elle secoue la tête avec un regard sombre. Ce n’est pas un regard mauvais -il est simplement exaspéré, et quelque part, impuissant. Car vous la prenez au dépourvu, elle, La Communiste.
Pourtant, c’est un caractère fort, très fort. C’est une poigne de fer dans une peau de velours, capable de se parer de responsabilités à tout moment afin de les mener à bien. Une nature profondément bonne, malgré une hostilité aux premiers abords -en réalité, il s’agit de peur. Peur de rester une paria, peur que même après des années à fouler le sol américain, elle ne reste que « l’expatriée ». Peur de devoir y retourner. Peur de devoir rentrer d’où elle vient, et alors là, Dieu sait ce qui pourrait arriver. La seule évidence certaine est qu’alors, ce sera fichu.

Marina nourrit une haine sincère pour l’Union Soviétique. Contrairement à ce que son opposant dans la guerre froide assure à sa nation, l’URSS est détesté par tous ses habitants. Tous, presque tous. Personne n’y est bien, personne. Chacun rêve de partir, mais on s’est bien assurés que cela soit impossible ; il n’y a pas d’issue, et ce n’est pas une manière de romaniser la chose que de la qualifier de prison. Les rares individus étant parvenus à fuir l’ont fait de manière dangereuse : ce sont des sportifs, des musiciens et autres artistes envoyés à l’étranger pour montrer au monde l’excellence de l’URSS qui, une fois dans un pays tel que les Etats-Unis, demandent, implorent l’asile politique, et se font ensuite naturaliser pour s’assurer que ni eux, ni leurs enfants n’aient un jour à remettre les pieds dans cet enfer aux flammes rouges dont ils se sont tirés. La crainte est une chose, oui. Mais envers et contre tout, Marina se sait incroyablement chanceuse. Par conséquent, derrière les conflits et tempêtes perpétuels, il y a, sincèrement, un indescriptible bonheur.


✩ Meet me in Blackwood.

Depuis quand vivez-vous à Blackwood ? Si vous y vivez depuis toujours, avez-vous déjà quitté la ville ?
Marina est née loin, très loin de Blackwood. Elle est née dans ce pays que l’on ne quitte pas ; où l’on est sensé voir le jour et perdre le souffle, tout en l’aimant fièrement, quitte à perdre la vie pour sa gloire. Ce sont là de grandes revendications qui, de la vérité, n’ont que quelque lointain patriotisme déjà maintes fois souillé par les sanctions et la misère commune. L’Union Soviétique, on n’en part pas.
Et pourtant, Marina est là. Elle a quitté l’URSS alors que cela est formellement et catégoriquement interdit, en plus d’être physiquement impossible. Le secret, c’est qu’il lui a fallu un plan bien rodé, une opportunité en or, et surtout, un coup de chance immense.
Depuis toute petite, Marina fréquentait une école de ballet. Le ballet russe ; voilà une des plus grandes fiertés nationales, et pour le coup, elle a de quoi exister. C’est une rigueur sans nom et un sens de l’esthétique profondément ancré dans le sang et les traditions qui font des danseurs soviétiques des étoiles internationales.
Ainsi, il arrive que les troupes d’Opéra et de grandes écoles reçoivent l’autorisation de se rendre en tournée à l’étranger afin de prouver au monde toute la magnificence et l’excellence de l’URSS. Après de longues et exténuantes qualifications, elle a fini par être assignée à un corps de ballet sensé se produire un mois aux Etats-Unis. La vérité est qu’au moment de partir, lorsqu’elle disait au revoir à ses parents, Marina savait bien qu’elle ne le reviendrait pas ; cela explique sans doute les pleurs de sa mère, et pourquoi son père la salua d’un « bonne chance » amèrement blessé, et profondément soulagé. Leur fille ne s’en allait pas pour épater le monde ; elle s’en allait obtenir une vie meilleure.

Ayant obtenu l’asile politique après avoir mis les pieds sur le sol américain, celle qui était arrivée en tant que ballerine fut envoyée à Blackwood où une famille, les Darwin, avaient accepté de l’accueillir. Il était plus sécurisé de la faire disparaître dans la masse américaine ; personne n’aurait eu l’idée d’aller la chercher à Blackwood. De plus, il va de soi que les Darwin perçoivent une aide financière venant du gouvernement, sensée servir aux frais engendrés par une personne de plus vivant sous leur toit. Il faut dire que ça les arrangeait bien, cette fille qui débarquait au mois d’Octobre… : les Darwin avaient un fils qui sortait tout juste de l’hôpital, et les frais médicaux les avaient mis dans l’embarras. Au final, on peut donc dire que chacun en a profité, d’une certaine manière.


Que pensez-vous de votre vie ici ?
Blackwood, cette ville que nombreux voient comme un trou paumé de plus où l’on ne naît ni ne devient rien de bien glorieux, à ses yeux, est une véritable merveille. Loin de pouvoir s’imaginer l’ampleur de New-York et autres Los Angleles, Marina a acquis son propre inestimable rêve américain : les habitations sont d’un confort qu’elle n’aurait pas soupçonné, les paysages sont tels que l’on les décrivait dans les récits fantastiques de son enfance, et ne parlons même pas de la nourriture ! Là d’où elle vient, on vivait par rations. On faisait la queue pendant de longues heures pour pouvoir obtenir sa dose quotidienne en présentant les documents conséquents. Les enfants, les blessés de guerre et les personnes âgées, tous étaient contraints d’attendre leur tour, et parfois, repartaient bredouille, sans que rien ni personne ne puisse y faire quoi que ce soit.
Les walkman, les grands magasins, les jeux-vidéos, les bandes dessinées, les fruits, les décapotables ; le moindre détail l’émerveille, à tel point que parfois, il lui arrive de se sentir dépassée. Imaginez-vous qu'elle n'a jamais porté de jean de toute sa vie ? Tout est si différent ici, tellement mieux qu’elle a du mal à y croire. Son ressenti est celui de la réalisation -tout ce temps, elle avait vécu dans l’ignorance, ignorant tous les progrès n’étant pas signés par l’Union soviétique. Elle se retrouve plongée dans un tout autre monde, tandis que des millions d’autres mourront sans en avoir eu le moindre aperçu. Ce n’est pas chanceuse qu’elle est, mais bénie.


Quelle est votre place dans la communauté de Blackwood ?
Son rôle ? Pour le moment, il est trop tôt pour parler d’un rôle à proprement parler. Elle est lycéenne, quoi de plus banal ? Arrivée aux Etats-Unis pour des raisons professionnelles, membre d’un corps de ballet, cette occupation première s’est rapidement vue effacée lorsqu’elle s’est installée à Blackwood, où elle a eu l’opportunité de goûter à une vie adolescente en bonne et due forme. Elle étudie et elle profite de la ville. Songeant cependant de plus en plus à se trouver un petit boulot en plus de ses études, elle ne tardera sûrement pas à contribuer à son tour à la petite ville.

Quelle est ou quelle était votre réputation au lycée ?
Il va de soi qu’en arrivant ici, Marina fut donnée l’opportunité de continuer ses études, ou plutôt, les terminer. Si on a d’abord songé à lui faire redoubler une année le temps qu’elle s’adapte tant à la langue qu’au système scolaire drastiquement différent, le fait qu’elle ait rapidement démontré une indéniable brillance dans plusieurs de ses matières a eu raison de cette hypothèse, et la voici par conséquent en dernière année au lycée de Blackwood.
Certes, l’anglais n’est pas son point le plus fort. Elle a beau avoir acquis au préalable un niveau tout à fait suffisant, il arrive qu’une erreur se glisse dans sa grammaire ou dans sa prononciation, ce qui laisse aux autres élèves un moyen de plus pour la taquiner, bien que « taquiner » soit de loin le mot exact.
Néanmoins, il serait faux d’en déduire là toute la réputation de Marina. Les matières littéraires ont beau lui compliquer la tâche, elle brille et épate par son savoir et ses performances scientifiques. La physique quantique ? Aucun problème. La chimie appliquée ? Un jeu d’enfant. Et bien sûr, n’oublions pas les cruelles mathématiques, ces vautours tournant autour de bien des élèves qui, pour elle, ne sont que la logique ultime qui lie toutes les autres matières entre elles. De Newton à Bohr et de Copernic à Locke, Marina dispose de remarquables aptitudes et nombreuses connaissances dont tous ne comprennent pas le sens, mais respectent le résultat.
Que dire au niveau social ? Marina est de ceux pour qui l’école est un endroit pour apprendre, et non pour se faire des amis. Cela ne l’empêche pas de se trouver de la compagnie lorsqu’elle le veut -généralement, il s’agit des membres du club de sciences ou d’autres élèves moins performant à qui elle a accepté de donner un coup de main, entre camarades. Malgré tout, elle reste quelqu’un de relativement distant se retrouvant souvent en conflit tant avec le reste des lycéens qu’avec certains de ses professeurs, même si la plupart du temps, elle n’insiste pas et se tait, ne pouvant pas se permettre de s’attirer des ennuis conséquents. Quoi qu’elle fasse, son statut lui revient constamment en pleine figure, comme un urgent rappel qui, au fond, n’est ni plus, ni moins que la plus habile des menaces.  


Croyez-vous en l'existence d'événements paranormaux ? Si oui, en avez-vous déjà fait l'expérience ?
Marina est une femme de sciences ; bien sûr qu’elle n’y croit pas. Il est d’ailleurs intéressant de souligner son étonnement face à ces étranges croyances qui persistent, même inconsciemment, dans l’esprit des habitants de Blackwood. En URSS, personne ne croit en rien. Il n’y a ni religieux, ni superstitieux. On ne croit qu’au travail acharné, à l’esprit de camaraderie -souvent traître-, et aux mauvaises décisions. Le destin, il est tout tracé lorsque l’on vit là-bas. Mais ici, dans un endroit où chacun à des centaines d’opportunités qui lui sont servies sur un bien vaste plateau, elle ne comprend pas pourquoi les gens sont à ce point rattachés à des soupçons tournant autour de phénomènes paranormaux et autres histoires inventées. Il n’y a pas de « coïncidences » ; juste des conséquences. Si ton toit s’effondre, c’est que ta maison est en piteux état. Si ta voiture ne démarre pas, c’est que tu l’as mal réparée. Et bien sûr, si cette personne qui t’est chère finit par perdre la vie, c’est parce que l’on meurt tous un jour, certains plus tôt que d’autres, et de manière plus ou moins fâcheuse.

Avez-vous un rêve ou un cauchemar récurrent ?
Des rêves ? Elle rêve, parfois. Mais ce n’est jamais rien de récurrent, et jamais bien de significatif. Des cauchemars ? Non. Des angoisses, oui, des appréhensions aussi. Mais il faut croire qu’aucun tourment n’est capable de venir la hanter jusqu’à son sommeil : s’il lui arrive de passer des journées affreuses, la nuit apaise toutes ces complications. Il lui arrive de mal dormir, mais vraiment, ça n’est rien. S’il y a bien une chose dont elle ne pourrait jamais se plaindre, c’est son sommeil. Ce n’est qu’un détail insignifiant dont elle est la seule à souffrir -et souffrir est un bien grand mot.

Quel est le dernier rêve que vous avez fait ?
Marina a toujours rêvé du futur. De ce qu’elle allait faire la journée d’après, de l’examen qu’elle allait passer dans le courant de la semaine, de son anniversaire qui arrivait dans le mois suivant et de la classe qu’elle rejoindrait dans un an. Mais étonnamment, sans que cela ne soit étrange, elle a récemment rêvé du passé. Dans son sommeil, elle s’est remémorée une journée typique de celles qu’elle passait lorsqu’elle était encore sur l’autre continent. L’école, l’école de danse, et la vie telle qu’elle l’avait toujours connue. C’était une journée profondément normale, et par conséquent, ni heureuse, tragique. Et pourtant, au réveil, elle avait comme une drôle de sensation dans le fond de la gorge ; loin d’être du regret, il s’agissait là d’une confuse mélancolie de celle à qui ses parents manquaient et qui, une fois de plus, se sentait plongée dans une profonde solitude.

✩ Under a sky full of stars.

Marina et la famille – Ce sont des valeurs profondément ancrées en elle. Enfant unique, elle a, quelque part, toujours regretté de ne pas avoir de frères et sœurs, tout en comprenant que ce n’était pas chose aisée que de subvenir aux besoins de plusieurs enfants, surtout là d’où elle vient. Elle s’est néanmoins faite une raison, et aime ses parents, Tatiana et Alexey, plus que tout. Les quitter a été difficile. Très difficile. Bien plus difficile que ce qu’elle laisse sous-entendre. Elle a beau être partie pour le meilleur, la douleur d’une enfant arrachée à ses parents reste la même, que les circonstances soient favorables ou destructrices. Aussi, elle espère les revoir. Elle espère trouver un moyen de les faire venir aux Etats-Unis, lorsqu’elle sera bien installée et indépendante.
Les Darwin, elle leur est infiniment reconnaissante. Elle n’est pas dupe ; elle se doute bien qu’ils y gagnent, à l’héberger sous leur toit. Mais ni le climat hostile à son égard, ni l’ambiance tendue, que ce soit avec Elizabeth et Benjamin ou Nolan, leur fils, dont Marina ne sait pas encore trop quoi penser, rien ne suffit à la faire déchanter. Elle s’estime heureuse d’être là, et pour le reste, tant pis.

Marina et les amis – La camaraderie : voilà un bien grand mot au sein de l’Union Soviétique. Là-bas, le prestige social revient à celui qui travaille le plus dur, celui qui aide le plus de monde, et celui qui s’abandonne au profit du bien commun. Un lavage de cerveau perpétuel enseigné et inculqué tel le premier des commandements. Pour peu que l’on ne s’y prête pas ou que l’on soit dépourvu de cette étrange forme d’empathie, eh bien, c’est bien contraignant ; ce genre de personnes sont rarement bien vues.
Bien que toujours prête à aider, Marina a éprouvé quelques réticences à l’idée de ce concept de « la communauté avant tout ». Peut-être était-elle bien plus individualiste qu’il ne l’aurait fallu, au fond. Elle a toujours cherché l’épanouissement personnel, d’une certaine manière, bien qu’il soit loin d’être à sa portée. La science, la danse, tout ça faisait diversion. Le reste du temps, elle était une bonne enfant. Une petite fille soutenant son prochain, partageant les bonheurs autant que les malheurs.

Marina et les études – Un privilège fort à son goût. L’enseignement étant loin d’être épanouissant dans son pays natal, entre les professeurs corrompus et les heures de service communautaire, elle assiste assidument à tous les cours qui lui sont offerts au lycée de Blackwood, et a même rejoint le club de sciences. Elle a toujours eu un attrait pour les domaines scientifiques -leur logique l’apaise, aussi confus que cela puisse sembler.
Fascinée par l’espace, Marina est une grande admiratrice de ce héros national qu’est Youri Gagarine, bien qu’à présent, elle se garde bien d’en parler. Etant née l’année de la mort de l’astronaute, elle n’aura jamais l’occasion de le rencontrer, bien qu’elle aurait adoré cela sans vraiment pouvoir dire pourquoi. D’ailleurs, Marina, elle se serait bien vue travailler dans l’astrophysique. Mais l’URSS s’assure de garder la main mise sur ses talents, ce n’est que doublement le cas pour les scientifiques. Devenir scientifique, c’est plaider allégeance, et se sacrifier pour le progrès de la nation.

Marina et la danse – Discipline et persévérance font le plus beau des malheureux ménages. Ayant assisté à des cours de ballet depuis son jeune âge, Marina a fini par intégrer une prestigieuse école de Leningrad qui lui ouvrit une bien subtile échappatoire ; c’est grâce au ballet qu’elle a pu prendre la fuite jusqu’ici.
Marina, elle danse bien. Très bien même. Bien que n’étant pas un prodige comme Baryschnikov, elle a le mérite d’avoir une excellente technique, peut-être comme Nureyev.
Bien qu’à présent cette discipline ne soit plus son occupation principale, Marina continue de s’exercer régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement. Après tout, elle est arrivée avec tout son attirail ; quelques costumes et plusieurs paires de chaussons, sensées servir aux numéros qu’elle était venue donner avec le corps de ballet auquel elle a été associée. Mais Marina a emprunté une autre voix ; celle de l’échappatoire. Entre se produire sur les grandes scènes New-yorkaises et rester aux Etats-Unis, elle choisit la seconde option.

Marina et l’anglais – Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle le parle étonnement bien. Certainement loin de la perfection, avec parfois une grammaire défaillante et un vocabulaire relativement restreint lorsque comparé aux autres lycéens de sa classe, elle reste néanmoins parfaitement compréhensible, et a une surprenante capacité d’analyse qui lui permet de comprendre les autres à son tour.
En URSS, on n’apprend pas aux enfants à parler l’anglais. Alors comment se fait-il que cela soit dans ses cordes ? Là encore, cela doit être dû à un coup de chance démesuré : Son grand-père, vétéran de guerre, avait côtoyé beaucoup d’américains venus soutenir les troupes alliées. Il a transmis ce qu’il a appris à son fils, Alexey, qui à son tour transmit ce savoir à sa fille, Marina. Peut-être qu’au fond, il a toujours espéré qu’elle ait un jour la chance de partir -alors dans ce cas, mieux vaut être préparé.

Marina et le reste – Elle n’a vu de cheval qu’une seule fois dans sa vie. Son premier jean, elle l’a acheté en arrivant ici. Véritable accro aux fruits, elle en découvre beaucoup, l’URSS ne faisant pas d’import. Marina, elle n’est pas difficile. Elle adore les paysages de Blackwood, même si de nombreux habitants ne leur trouvent rien de particulier, force d’habitude. Rêve de posséder un walkman. N’a jamais touché à un ordinateur et n’a jamais mis les pieds dans une salle d’arcades. En revanche, elle sait comment on assemble des ampoules électriques en usine.

✩ Falling masks.

PSEUDO/PRÉNOM › Apellez-moi Ellina. (:
PRÉSENTATION PERSONNELLE › Je suis Ellina, donc. Je suis passionnée par beaucoup de choses, notemment l'écriture, la composition de musique, les langues, le dessin et la danse. Et puis, ça va de soi, j'adore les rpg.  Danse
FRÉQUENCE DE CONNEXION › Je n'ai pas d'horaires précis, mais quotidiennement, normalement.
AVATAR › Irina Sharipova.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? › Sur PRD.
MOT DE LA FIN › Ce forum, il gère ! Et merci beaucoup à Nolan d'avoir proposé sa famille (de merde, mais bon  Joy ) pour accueillir Marina !


Dernière édition par Marina Dorofeyeva le Mer 31 Jan - 21:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 9:29

(officiellement) bienvenue ici I love you Comme je te le disais, j'ai hâte d'en lire plus, l'idée de personnage est en tous cas extrêmement prometteuse, je trouve ça super d'avoir pensé à utiliser le contexte historique en ce sens Cute (et quel beau pseudo+avatar Faint)

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 10:04

Merci beaucoup Andrea ! J'ai hâte d'être parmi vous, héhé, l'univers du rp est juste top.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 10:40

J'ai pu lire tes messages dans la partie invités et j'ai hâte de voir ce que ça va donner! Excited Bienvenue parmi nous en tout cas, j'espère que tu te sentiras vite comme à la maison! Rolling

_________________

all of our heroes fading, now I can't stand to be alone, let's go to perfect places
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343
avatar
Naya Wilcox
passenger ✩ stay a little more

Messages : 122
Crédit : Schizophrenic


Occupation : Étudiante et serveuse au Millford's Diner les week-ends

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 10:57

Ton personnage a l'air trop intéressant Love hate d'en lire plus !
Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 11:46

WHAOU
tout comme les copains, j'ai hâte d'en lire plus, Joy
bienvenue à blackwood; - ta nana en avatar est vraiment cute
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mort Buchanan
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 396
Crédit : Astoria


Occupation : co-gérant du supermarché
Réputation : sympa Mort cool Mort tonton Mort chill Mort le bon copain de tout le monde Mort en fait Mort vous emmerde Mort

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 12:58

bienvenue à toi madame !

_________________

once there was a way to get back homeward
sleep pretty darling, do not cry and I will sing a lullaby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t333-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend http://blackwood.forumactif.com/t335-mort-l-this-is-the-water-and-this-is-the-well-drink-full-and-descend
avatar
Elvis "Jazzy" Baker
community member ✩ regular citizen

Messages : 237
Crédit : h0neyy
Occupation : diplômé en recherche d'emploi, plongeur au diner de Blackwood
Réputation : « mais oui, c'est l'aîné Baker, le fils de la folle. Evidemment qu'il est comme sa mère, ce ne serait pas un Baker sinon...»

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 13:00

le début de ta fiche est déjà trop bien Owi je me languis de lire la suite I love you bienvenue officiellement parmi nous I love you

_________________
the ice from my bones ,
we lay down in the riverbed, rest in the silhouettes our fathers and mothers laid before, restless souls in the desert sand, dream of another land that heroes and villians claimed before - ellem ›   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t337-there-s-a-bad-moon-on-the-rise-jazzy-baker http://blackwood.forumactif.com/t342-jazzy-fermer-les-yeux-face-aux-cieux-dans-lespoir-facetieux-de-recevoir-une-bise-ou-une-claque
avatar
Nolan Darwin
community member ✩ regular citizen

Messages : 296
Crédit : cosmic light


Occupation : lycéen putain
Réputation : Le gosse qu'on a cru mort pendant 12 petites heures, qui a eu ce terrible accident. Le gosse dont on ne sait jamais s'il s'agit vraiment d'un mec ou d'une fille.

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 15:45

OUI UN NOUVEAU MEMBRE CHEZ LES DARWIN Owi Owi ça va être trop rigolo, en tout cas je suis totalement sous le charme de ton avatar ! Waw bref, bienvenue, bonne chance pour ta fiche !

_________________

C'est moi le scandale, fatal, désigné. C'est moi ta morale, miss à mal, écrasée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 16:29

Merci à tous pour votre accueil ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 17:13

Faint j'adore ce début de fiche, j'adore ton personnage
bienvenue à toi !
Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 18:11

Merci Marty ! Attends-toi à la retrouver dans le club de sciences. Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Loan Baker
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 316
Crédit : laura (ou alan) ♥


Occupation : errance dans les couloirs, âme en peine parmi les lycéens
Réputation : le weirdo par excellence. l'extraterrestre, comme on l'appelle, alors qu'il essaye désespéramment de se faire entendre.

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 18:14

j'aime beaucoup beaucoup ce que je lis là Choupi bien envie d'en découvrir plus sur la jolie marina !
bienvenue par-ici Panic

_________________
and i feel so alone, and so scared.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t88-sickness-is-my-love#589 http://blackwood.forumactif.com/t95-the-lost-boy-loan#695
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 20:23

Merci beaucoup Loan !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elvis "Jazzy" Baker
community member ✩ regular citizen

Messages : 237
Crédit : h0neyy
Occupation : diplômé en recherche d'emploi, plongeur au diner de Blackwood
Réputation : « mais oui, c'est l'aîné Baker, le fils de la folle. Evidemment qu'il est comme sa mère, ce ne serait pas un Baker sinon...»

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 21:36

j'adora ta fiche Owi Owi Owi Owi

_________________
the ice from my bones ,
we lay down in the riverbed, rest in the silhouettes our fathers and mothers laid before, restless souls in the desert sand, dream of another land that heroes and villians claimed before - ellem ›   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t337-there-s-a-bad-moon-on-the-rise-jazzy-baker http://blackwood.forumactif.com/t342-jazzy-fermer-les-yeux-face-aux-cieux-dans-lespoir-facetieux-de-recevoir-une-bise-ou-une-claque
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Mer 31 Jan - 22:23

Merci, heureuse qu'elle te plaise !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nolan Darwin
community member ✩ regular citizen

Messages : 296
Crédit : cosmic light


Occupation : lycéen putain
Réputation : Le gosse qu'on a cru mort pendant 12 petites heures, qui a eu ce terrible accident. Le gosse dont on ne sait jamais s'il s'agit vraiment d'un mec ou d'une fille.

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Jeu 1 Fév - 0:30

Citation :
Et merci beaucoup à Nolan d'avoir proposé sa famille (de merde, mais bon Joy )


MDRRRRRRRR EH DIT DONC MDR

_________________

C'est moi le scandale, fatal, désigné. C'est moi ta morale, miss à mal, écrasée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Jeu 1 Fév - 23:48

Vraiment sincèrement désolée du temps de réponse, ta fiche est tombée pile poil au moment où Léa et moi avons été débordées Aww mais en tous cas, j'ai rattrapé mon retard de lecture et je dois dire que ton personnage est très chouette, de par son histoire bien sûr, mais aussi son caractère qui va être intéressant à exploiter, je pense Cutie
Je te valide avec plaisir ! Sois la bienvenue parmi nous Drunk

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    Ven 2 Fév - 10:26

Merci beaucoup Andrea ! Danse
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Every action has an equal and opposite reaction - Marina    

Revenir en haut Aller en bas
 
Every action has an equal and opposite reaction - Marina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALTAYA : AVIONS DE COMBATS ........À REACTION AU 72 EME/ DAN
» Réaction épidermique...
» Projet : REACTION TIME Magazine
» turbine a action et à réaction
» F*CK ! Réaction de peinture bizarre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Pretty things :: Game over-
Sauter vers: