AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 and in return you gave them hell › loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alan James
community member ✩ regular citizen

Messages : 254
Crédit : ailahoz.


Occupation : lycéen - payé en connaissances parfois en branlette intellectuelle.
Réputation : le punk-goth qui pourrait se mettre son casque en intraveineuse. le garçon toujours en noir pas foncièrement méchant - pas foncièrement regardant - qu'a la sale tendance au doigt d'honneur, comme un spasme automatique. alan qui fait pas de grandes vagues - mais qui fait partie de la houle.

MessageSujet: and in return you gave them hell › loan   Ven 26 Jan - 18:26


https://youtu.be/ZEWwZNUafKo

and in return you gave them hell › l'odeur lui arrache le nez - café froid et cigarette déjà bien consommée, aucune fumée à l'horizon trahissant la présence d'un autre être en cette maison. et les sourcils qui se froncent, l'inspiration profonde et le coeur au bord des lèvres, qui palpite, crépite, doucereux et malheureux - semaine galérienne sous l'oeil d'une malchance maladive. la tête qui balance un peu, les bras qui s'étirent, le garçon qui traîne sa carcasse décharnée jusque dans le frigo où trône un post-it bien collé. couple s'étant tiré au cinéma pour voir la dernière folie horrifique de ces dernières années, qui en profitent pour se faire une bouffe avec une autre bande - et le regard d'alan qui rapidement se tourne derrière lui. sourire en coin de lippes, comme imprimé, pur tatouage d'ironie et de moquerie au monde tout entier.
- ils sont pas là, et ça vieux, c'est cool. claquement d'un rire qui vient faire frémir sa langue serpentine, il étire mollement ses bras dans l'air, retrouve grandeur perdue quelques secondes avant de laisser l'esprit divaguer. loan embarqué un peu contre son gré, loan un peu dommage collatéral d'un désir de tout faire bouger - mais de rester juste ici, planté dans l'instant, sur globe mouvant à coutre-courant. faire présence, faire constance - en attendant alan, il se contente seulement de se demander pourquoi on l'a jeté hors de l'eau.
pourquoi de l'apnée il doit passer à la respiration,
la vraie.
il plisse le bout de son nez, sac sur son dos qui menace de tomber chaque seconde de son unique épaule-équilibre. il se baisse, il se met à fouiller dans un silence presque cérémoniel dans le buffet, secoue quelques bouteilles bien entamées.
- 'tain c'te semaine de con j'te jure. tu crois qu'on a provoqué l'karma ou quelque chose du genre ? épaules qui se haussent, alan qu'a déjà tenté de s'en mettre une bonne, qu'a tenue un verre à peine avant de finir par terre - mais qui s'entraîne, qui quand il le peut se tente à endosser le rôle qui lui sera obligé d'ici une bonne année. lecture rapide des étiquettes.
- hmm. loan ça va tellement t'arracher la gorge que tu choperas pas un rhume avant une décennie, au moins. vibrent ses cordes vocales dans un gloussement, et le corbeau se redresse sur ses deux jambes, invite à monter dans la chambre, gin dans une main, whisky dans l'autre - ne sachant cependant quel goût elles peuvent avoir. porte ouverte, il balance tout sur son pieu, sous la surveillance de ses posters à mi-arrachés mi-survivants d'une guerre à échelle personnelle. manteau jeté au même titre que le sac paradoxalement léger - il sourit, sourit cependant, sourit grandement, les épaules un peu moins lourdes, fardeau partagé à deux, d'une promesse sous silence de survivre dans toute cette démence.

_________________

you got mud on yo' face,
you big disgrace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t373-a-deux-heures-du-matin-alan http://blackwood.forumactif.com/t377-smalltown-boy-alan
avatar
Loan Baker
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 316
Crédit : laura (ou alan) ♥


Occupation : errance dans les couloirs, âme en peine parmi les lycéens
Réputation : le weirdo par excellence. l'extraterrestre, comme on l'appelle, alors qu'il essaye désespéramment de se faire entendre.

MessageSujet: Re: and in return you gave them hell › loan   Lun 29 Jan - 10:22


https://youtu.be/ZEWwZNUafKo

and in return you gave them hell › Il grimace. De douleur, de dégoût, d’incompréhension, de culpabilité… il sait pas trop. Peut-être tout ça à la fois. La grande baraque paraît déserte, et le compagnon admiré semble s’en réjouir. Alors, le gosse, il se contente de sourire en retour. Lui il aime pas les espaces vides de toute présence. Même s’il apprécie la solitude, il préfère savoir que quelqu’un, non loin, veille sur lui dans l’ombre. Mais pour une fois, c’est pas trop grave ; tant qu’Alan est là, ça ira.

C’est plutôt surprenant, cette faculté qu’a son ami à le rassurer tout en l’inquiétant au plus haut point. Un paradoxe qu’il a encore du mal à comprendre. Mais, grâce à lui, le Baker se confronte, heureusement -ou pas-, à la vie. A ses avantages et ses inconvénients, ses joies et ses tristesses, ses conneries et ses coups d’pute. Il le confronte à un monde auquel il se sent obligé d’ajouter des éléments surnaturels ; pour le rendre plus passionnant, pour oublier que les pires dans l’histoire, ce sont les humains. Lui, il a besoin de déculpabiliser tous ces adultes en rejetant la faute sur des aliens que personne n’a jamais vus.

Alors, comme un adolescent tiraillé entre l’envie de bien faire et celle d’envoyer le tout balader, il se cherche. Voilà la faille que le jeune James a réussi à percer. Désormais, il le suit partout sans broncher -ou alors pas assez, visiblement.

La douleur dans son tibia vient faire écho aux paroles du gothique de la classe. Il aura probablement un hématome. Bénin, mais un hématome quand-même. Ce con de Martin qu’a encore frappé. « Elle a pas été si différente de d’habitude, cette semaine, j’trouve. » Non, les moqueries, les humiliations qu’il provoque tout seul sur sa personne, les profs qui oublient que les lycéens ont une vie plus que chargée, les insomnies récurrentes ; elles font pas mal parties de son quotidien, finalement. « Ah ouais, j’vois de quoi tu parles ; ma mauvaise note en sciences… » Il secoue la tête, comme désolé. Ouais, il en a cauchemardé, de ce résultat à peine au dessus de la moyenne. « Je sais pas ce qu’il s’est passé. » il reprend en avançant jusqu’à son camarade, intrigué par les tintements caractéristiques. La suite de la discussion le laisse un petit moment sans voix. Alan brandit une bouteille devant lui, lui promettant des miracles concernant ses rhumes incessants. « Euh… » Il n’est pas totalement crédule, Loan. Il a bien compris que, une fois de plus, le garçon lui propose d’enfreindre les règles. Seulement, l’alcool est peut-être le sujet auquel Mary Baker l’a le moins sensibilisé. Habituée à ne boire que très occasionnellement et rarement près de son benjamin, l’idée de le prévenir de ce genre de danger n’a pas dû lui venir à l’esprit. Heureusement pour Alan, sans quoi, il aurait purement et simplement refusé.

A vrai dire, c’est l’excitation palpable qui anime le corps du plus grand qui le convainc. « Tes parents veulent bien que tu empruntes leurs bouteilles ? » En tout cas, brusquement, il est grave partant. La bouffée d’adrénaline qui le saisit chaque fois que son camarade décide de l’emmener avec lui pour braver l’interdit pointe déjà le bout de son nez. Et il commence à se sentir mieux, après la semaine déprimante. Il sait, d’ailleurs, que ça ne pourra qu’aller mieux.

« A toi l’honneur. »

 

_________________
and i feel so alone, and so scared.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t88-sickness-is-my-love#589 http://blackwood.forumactif.com/t95-the-lost-boy-loan#695
avatar
Alan James
community member ✩ regular citizen

Messages : 254
Crédit : ailahoz.


Occupation : lycéen - payé en connaissances parfois en branlette intellectuelle.
Réputation : le punk-goth qui pourrait se mettre son casque en intraveineuse. le garçon toujours en noir pas foncièrement méchant - pas foncièrement regardant - qu'a la sale tendance au doigt d'honneur, comme un spasme automatique. alan qui fait pas de grandes vagues - mais qui fait partie de la houle.

MessageSujet: Re: and in return you gave them hell › loan   Lun 29 Jan - 16:28


https://youtu.be/ZEWwZNUafKo

and in return you gave them hell › loan, comme aveugle, comme privé de tout sens lui rappelant qu'il est en danger. loan, comme, non pas idiot, seulement dans un déni tellement grandissant qu'il en vient à le posséder - à le dévorer tout entier. loan n'existe qu'à moitié, loan n'est qu'une infime particule gobée par les parades ridicules - par insultes à foison, par coups à répétition. peut-être qu'un jour tout s'arrêtera. peut-être qu'un jour tout stoppera - puisque l'espoir il faut le garder. mais en attendant les poings se serrent, les doigts d'honneur s'élèvent en direction des agresseurs - foutus enfoirés qu'on aurait mieux fait d'enfermer. et il en veut à cette justice alan, et il en veut à cette mauvaise manière de procéder, à ces cases inventées où il vaut mieux s'y cantonner, à ces idéaux parfois trop beaux - être ni trop intelligent, ni trop maigre, ni trop gros, ni trop. dans la juste mesure. mauvais danseurs pourtant, ils ont oublié de bien se raccorder au tempo - se faisant jeter de la piste à outrance, jusqu'à ce qu'ils finissent dans les ordures, à pourrir. inspiration profonde, docmartens enlevées, les cils se mettent à papillonner - alors qu'une cassette vient doucement se glisser dans la radio cassette un peu poussiéreuse, parfois douteuse tant elle se veut vieille. soupçon d'un sourire, les premiers sons qui résonnent et le sourire se fige. se fixe.

buddy you're a boy make a big noise
playin' in the street gonna be a big man some day

- pas qu'ta mauvaise note loan. pas qu'ça.
ricane le tout de noir vêtu.

you got mud on yo' face
you big disgrace
kickin' your can all over the place

- puis mes parents. hm bah techniquement non. épaules qui se haussent, enfin ses fesses qui se posent sur son pieu, les jambes ramenées sous sa propre carcasse - alan qui se donne l'allure d'un bouddha flexible. mais mon père fait pas gaffe, c'est pas l'genre parano qui fait super attention à ses bouteilles. d'ailleurs j'crois que j'les aient vu une fois bouger du buffet depuis - depuis - on va dire ma naissance. il dévisage une seconde alan - il analyse, il se met à détailler les traits de l'autre. ni frayeur, ni terreur, sans doute de la curiosité un peu mal placée, un petit battement de coeur raté - rien de quoi le faire s'arrêter. satisfaction qui vient progressivement déformer ses traits, quelques doigts qui remettent quelques boucles sombres à l'arrière de son oreille.

- courageux mais pas téméraire, hein loan ? pichenette qu'il colle en plein sur son front, une bouteille prise au hasard entre les deux - et c'est sur whisky qu'il tombe, dont il fait sauter le bouchon en regardant l'intérieur à peine entamé. remarque ouais c'est louche pour ta note pourrie, met ça sur l'compte de la fatigue, ça marche toujours. inspiration profonde - liqueur jamais goûtée et le comptage qu'il se fait intérieurement.
goulot - une gorgée, une longue gorgée.
il se retient de la recracher.
grimace qui étire sa mine et les yeux bien fermés - comme un mouflet à peine plus haut que trois pommes en pleine séance de voeux. bouteille fermement tenue.
- ah pu-tain.
bouche qui se mue en une courbe inversée.
- c'est dégueulasse.
mais il rit alan - il rit avec bon coeur, il rit avec splendeur, il rit pour se foutre de lui autant que ceux qui s'enfilent ces eaux de paradis à longueur de journée. la langue tirée comme si l'air allait enlever ce goût qu'il ne saurait définir - ne s'approchant d'aucun fruit, d'aucune plante, quelconque douceur passée sous son palais. soupir qui recrache les effluves, qui passe le whisky à l'autre - tendu simplement, attendant qu'il le prenne.
les disgracieux, les bienheureux,
à cette semaine infernale.

_________________

you got mud on yo' face,
you big disgrace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t373-a-deux-heures-du-matin-alan http://blackwood.forumactif.com/t377-smalltown-boy-alan

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: and in return you gave them hell › loan   

Revenir en haut Aller en bas
 
and in return you gave them hell › loan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One piece 540-Lv6 Infinite hell
» [JEU] WELCOME TO HELL : On va casser du zombi! ATTENTION âmes sensibles s'abstenir [Payant]
» From Hell. Moore/Campbell
» Le retour au pays natal (The return of the native)
» Bleach 428 et Special Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ BLACKWOOD, WISCONSIN ✩ :: Northern Area :: Maisons-
Sauter vers: