AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Mer 15 Nov - 1:15


DAILYNATDYER @ TUMBLR.

SASHA FLETCHER

some girls are full of heartache and poetry
and those are the kind of girls who try to save wolves
instead of running away from them.

AGE › Dix-sept ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › 18 mars 1967 à Durand, Wisconsin. NATIONALITÉ › américaine pure et dure, élevée au sein d'un foyer tout ce qu'il y a de plus républicain. ÉTAT CIVIL › Célibataire depuis peu, tout ce qu'elle croyait savoir sur le grand amour, le vrai, était en fait un mensonge. OCCUPATION › Lycéenne investie dans de nombreuses activités extra-scolaires, telles que le conseil des élèves (dont elle est la présidente) et l'équipe de cheerleading de Blackwood High (dont elle est co-capitaine). GROUPE › The Kings & Queens.

✩ Hello, stranger.

obstinée • hypersensible • fière • magnanime • perfectionniste • s’est récemment découverte cynique • susceptible • méfiante • sociable • rancunière • prudente (jusqu’ici…) • anxieuse


« En tant que père, je n’aurais pas pu rêver fille plus parfaite. Ma douce Sasha, je reconnais en toi les qualité qui m’avaient tant séduites chez ta mère : tu as une âme de leader, tu stimules et encourage avec bienveillance tous ceux qui croisent ta route, et tu t’investis à 200% dans tout ce que tu entreprends - l’organisation de cette course en est un parfait exemple. Je ne doute pas que tu es promise à de grandes choses, ma fille. Quoi que tu choisiras, je sais que tu y excelleras parce que comme moi, tu es combative et ne laisse pas la place au doute. Félicitations, sweety! »

— Mark Fletcher, alors que Sasha et lui viennent de remporter la course annuelle père/fille de Blackwood, en septembre dernier.


« Je sais pas comment tu fais, Fletcher. T’es pas ta mère, tu dois arrêter d’essayer à tout prix de la satisfaire, comme ça. (…) Personne ne peut être parfait, tu vas mourir d’épuisement si tu continue à essayer de l’être. (…) Tout le monde t’adore, t’as le plus beau mec du lycée qui rêve de toi la nuit (il rit alors qu’elle ne peut s’empêcher de laisser échapper un éclat de rire à travers ses sanglots)… t’as besoin de l’approbation de personne, ‘sha. (…) Arrête de te mettre la pression, comme ça. Tes parents ont déjà vécu leur vie, t’as pas besoin de vivre la tienne pour eux. (…) Viens on part loin, et on revient jamais. (…) »

— Tim Applecombe, alors qu’ils sont enlacés sur le capot de sa voiture à Lovers’ Peak, un soir, l’été d’été. Sasha venait de faire une crise d’angoisse à l’approche de la rentrée, après avoir passé tout l’été à jongler entre des évènements caritatifs et son stage de préparation aux universités.


« Putain Sasha il était temps que tu te réveille. T’as vécu dans ton espèce de réalité alternative depuis bien trop longtemps… les parents l’avaient pas vu venir, celle-là. Qui aurait cru que tu pouvais être aussi cynique et violente? (il rit jaune) Je t’avais jamais vu comme ça, une vraie furie, sérieux! PUTAIN NON SASHA! Pas dans ma voiture! Je viens de faire refaire l’intérieur, putain de merde! »

— Nick Fletcher, après qu’il ait récupéré sa soeur d’une fête, complètement ivre. Plus tôt dans la soirée, elle avait confronté ses parents, dont le mariage s’était avéré être une farce depuis plus de deux décennies déjà.


✩ Meet me in Blackwood.

Depuis quand vivez-vous à Blackwood ? Si vous y vivez depuis toujours, avez-vous déjà quitté la ville ?
Je n’ai jamais rien connu d’autre que Blackwood, à vrai dire - à part quelques vacances passées chez une tante en dehors de l’Etat, je ne sais pas si ça compte. Les Fletcher forment une famille établie ici depuis plusieurs générations : j’ai toujours vu cela comme une fierté, mais dernièrement j’ai commencé à me demander s’il ne s’agissait pas plutôt d’une malédiction.

Que pensez-vous de votre vie ici ?
Blackwood m’a longtemps semblé être un petit paradis sur terre, même si peu de gens s’en rendent compte. Tout le monde se connait, les familles sont unies, on discute avec ses voisins à la sortie de l’église le dimanche… et à part quelques exceptions, je dirais que les habitants de Blackwood sont foncièrement bons et généreux. Mais pour être honnête, cette ville commence à me rendre vraiment claustrophobe.

Quelle est votre place dans la communauté de Blackwood ?
Mes parents, Mark et Joyce Fletcher, sont de vraies légendes vivantes à Blackwood : au lycée, mon père était quaterback et ma mère capitaine des cheerleader. Leur demande en mariage s’est déroulée sur la scène du gymnase, pendant leur couronnement en tant que Reine de Roi de la promo ’56. Aujourd’hui, ils continuent de régner sur leur petit royaume, puisque mon père a récemment été élu maire. Quel putain de happy ending.

Quelle est ou quelle était votre réputation au lycée ?
Globalement, je crois que tout le monde m’apprécie, à Blackwood High. En tout cas, je fais tout pour. Je dépense toute mon énergie à rendre cet endroit respirable et excitant, même si j’ai parfois l’impression de brasser de l’air - tout le monde ici a l’air déterminé à être misérable. Je suis à la tête du conseil des élèves et co-capitaine des Cheerleaders, ce qui m’assure une certaine notoriété : tout le monde connait mon nom, et ça me garantie d’être invité d’office à la plupart des soirées. Et Tim Applecombe? Oui, on est sorti ensemble pendant un an… Question suivante?

Croyez-vous en l'existence d'événements paranormaux ? Si oui, en avez-vous déjà fait l'expérience ?
Je ne crois pas à toutes ces histoires d’aliens, soyons clairs. Même si je comprends l’intérêt touristique du musée des OVNI de Blackwood, je dois dire que je trouve sa présence ici un peu embarrassante. Par contre, je ne pense pas que les esprits soient un sujet sur lequel il y a matière à plaisanter. J’ai déjà assisté à une des séances de spiritisme de Margo Applecombe et Naya Wilcox, et laissez moi vous dire que c’était troublant. Rien à voir avec la religion - mes parents y vont de façon hebdomadaire, mais j’ai toujours plus été attiré par l’aspect social que spirituel. Je suis juste un superstitieuse. Pourquoi prendre le risque de s’attirer des ennuis avec des forces obscures? C’est juste du bon sens.

Avez-vous un rêve ou un cauchemar récurrent ?
Il fait nuit, on termine notre routine de cheerleading sur le gazon, éclairées par les projecteurs du stade. Alors que je me hisse au sommet de la pyramide, mes coéquipières se transforment petit petit en squelettes, et j’entend leurs os craquer l’un après l’autre sous mon poids. Et généralement, le rêve se termine par moi buvant un milkshake avec des amies, déguisée en tortue de mère. Vous en posez aussi, de ces questions.

Quel est le dernier rêve que vous avez fait ?
Je suis debout au milieu d’un lac gelé. J’essaie de rejoindre les berges, mais je glisse et tombe, encore et encore. A chaque chute, la glace menace de se fendre, mais je ne peux rien faire d’autre que me relever pour reglisser, inlassablement. Ne m’envoyez pas encore chez la conseillère du lycée, elle adore tester ses maigres connaissances en psychologie sur moi, c’est usant.

✩ Under a sky full of stars.

Affalée sur un canapé, dans un coin de la pièce, elle observait les gens autour d’elle rire aux éclats, danser ou batifoler. Elle leur en voulait, de vivre leur vie avec une telle insouciance, alors que la sienne n’avait plus aucun sens. Elle porta une nouvelle fois le gobelet rouge à ses lèvres, les yeux dans le vague, la tête ailleurs. Le liquide brûla sa gorge ; cette fois-ci, elle ne s’était même plus donné la peine de couper le rhum avec un peu de jus d’orange. « Papa, c’est vrai ce que dis Nick? » Dans le coin opposé de la pièce, Tim jouait au beer pong avec d’autres membres de l’équipe de foot du lycée. Sasha laissa tomber sa tête en arrière et fixa le plafond, un morceau de Duran Duran lancé à plein volume vrillant ses tympans et l’alcool embrumant ses pensées. « Et vous prétendez qu’on forme une famille? C’est quoi ces conneries? » Personne ne prêtait attention à elle, pour une fois. Tout le monde était bien trop occupé à profiter de la première grosse fête de l’année pour se soucier du chaos émotionnel qu’était en train de traverser Fletcher. « Mais Sasha, ça ne change rien, tu sais qu’on t’ai- » « N’essaie même pas. » Sasha avait passé sa vie à admirer son père, à essayer d’être sa mère. Ses parents étaient des gens bons, des personnes respectables et par dessus tout, un couple qui s’aimait passionnément. Elle repensa à la photo encadrée qui trônait dans l’entrée de la maison Fletcher : Mark et Joyce, presque trente ans en moins, s’enlaçaient, leurs couronnes de Reine et Roi de promo manquant de tomber de leurs têtes. Joyce présentait fièrement la bague que son petit ami lui avait passé au doigt, quelques minutes plus tôt. Sasha eu un haut le coeur, et se redressa sur le canapé. « Cette famille n’est qu’une putain d’escroquerie. » A cet instant, alors que tous les adolescents autour d’elle étaient occupés à se créer les meilleurs souvenirs de leurs années de lycée, Sasha se sentit immensément seule. Trahie. Profondément blessée. Trompée. Pathétique, elle se sentait pathétique. Elle avait mis toute son énergie pour construire une vie à la hauteur de ce qui était attendu d’elle ; elle s’était rendue malade, avait été sur tous les fronts… pour finalement se rendre compte que tout ça n’était que de la poudre aux yeux. Il n’y avait pas de bonheur et d’amour inconditionnel au bout du tunnel. Cela faisait presque vingt ans que ses parents ne s’aimaient plus et vivaient un mariage en papier-mâché pour satisfaire leurs propres ambitions et poursuivre leur fantasme adolescent. Alors qu’elle repris une gorgée de rhum, Sasha se demanda si elle-même avait été conçu dans l’amour. Probablement pas. Toute sa vie n’était qu’une pièce de théâtre ridicule. Un vaudeville avec des décors en carton, où elle avait la cruelle impression d’avoir été le dindon de la farce, brassant de l’air pendant que tout le monde autour d’elle vivait une vie bien plus excitante. Encore une gorgée. Tim ramenait un nouveau fut de bière dans le salon avec l’aide d’un ami. Sous cette lumière, il lui faisait encore plus penser à son père que d’habitude. Elle s’imaginait se lever, aller vers lui et lui griffer le visage, lui frapper le torse et lui jeter son verre à la figure. Mais l’alcool le clouait au canapé, pendant que le jeune homme partait dans un grand éclat de rire. Le rhum lui chauffait les tempes. Là, tout de suite, elle le détestait de ne pas être quelqu’un d’autre. Elle détestait ses parents, de lui avoir menti et de l’avoir laissé ruiner son adolescence à essayer d’atteindre des standards imaginaires. Paradoxalement, elle détestait son frère de lui avoir ouvert les yeux, et fait découvrir que son existence était d’une insignifiante absurdité. Elle détestait chacune des personnes de cette pièce. Elle détestait désormais chaque centimètre carré de Blackwood.

✩ Falling masks.

PSEUDO/PRÉNOM › Léa (mais je me balade plutôt sous le pseudo Patchulea, d'habitude) Dent
PRÉSENTATION PERSONNELLE › J'aime bien manger mes frites avec du fromage de chèvre.
FRÉQUENCE DE CONNEXION › Environ tous les jours sauf quand ce sera pas possible (réponse d'une précision chirurgicale, de rien). Hinhin
AVATAR › Natalia bébé Dyer Waw
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? › Il est le fruit des esprits malades de Mariko et moi, sorry not sorry. Hohoho
MOT DE LA FIN › La réponse D.


Dernière édition par Sasha Fletcher le Dim 3 Déc - 12:37, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Mer 15 Nov - 13:10

OMG Coeur

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Loan Baker
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 316
Crédit : laura (ou alan) ♥


Occupation : errance dans les couloirs, âme en peine parmi les lycéens
Réputation : le weirdo par excellence. l'extraterrestre, comme on l'appelle, alors qu'il essaye désespéramment de se faire entendre.

MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Ven 1 Déc - 9:43

t'es tellement belle dis-donc. Coeur hâte d'en lire plus sur ce perso qui envoie déjà du lourd. Owi

_________________
and i feel so alone, and so scared.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t88-sickness-is-my-love#589 http://blackwood.forumactif.com/t95-the-lost-boy-loan#695
avatar
Dallas Hewitt
passenger ✩ stay a little more

Messages : 161
Crédit : hershelves, skate vibe

MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Ven 1 Déc - 13:43

heu léa, j'en veux un peu plus, merci Drunk
t'es sacrément belle, et trop hâte de voir ta reine déchue en action

_________________

sometimes a wind blows, and you and i float in love and kiss forever in a darkness, and the mysteries of love come clear. and dance in light, in you, in me and show that we are love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t96-sea-swallow-me-dallas http://blackwood.forumactif.com/t129-sea-swallow-me-dallas
avatar
Andrea Hewitt
Bad Cop in Town

Bad Cop in Town
Messages : 1225
Crédit : autumnleaves


Occupation : Adjointe du shérif.
Réputation : L'enfant terrible Hewitt, éternelle célibataire, minsanthrope, que l'on soupçonne de préférer les femmes.

MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Sam 2 Déc - 19:56

Ta Sasha est magique I love you
le format des prises de parole de ses proches est trop chouette! Courage pour la suite mon chou Cute

_________________

Plus d'épines que de fleurs dans toute la roseraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t30-andrea-oiseau-tempete
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   Sam 2 Déc - 19:58

Oh merci mon p'tit être de lumière. Cute J'avais envie d'innover et je savais pas trop par quel bout prendre le caractère de Sasha donc wala. Dent

_________________

all of our heroes fading, now I can't stand to be alone, let's go to perfect places
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.   

Revenir en haut Aller en bas
 
sasha ✽ let it hurt, let it bleed, let it heal, and let it go.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Over Bleed de PARK Jungki
» Sasha Cohen
» Sasha doll
» portrait toujours de sasha
» GROOVE - Sasha (poupée mannequin anthro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Pretty things :: Welcome in Blackwood-
Sauter vers: