AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fear nothing but yourself. ¤ Elio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 0:22


CREDIT TUMBLR.

ELIO AMERY
Don't you ever go again...

AGE › 24 années de service. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › 10 juin 1960, Durand, Wisconsin, USA. NATIONALITÉ › américaine. ÉTAT CIVIL › célibataire attardé. OCCUPATION › employé de cimetière, photographe pour le journal local occasionnellement, puis dealer le reste du temps. CERCLE(S) › président du club des chasseurs d'orage, dont il est l'unique membre à ce jour. GROUPE › The Criminals.

✩ Hello, stranger.

Excentrique ¤ Il a des centaines de styles différents. Certains jours, il se promène en salopette avec un pull orange fluo et des lunettes double foyer. Le lendemain, il est le roi du sex appeal avec des cheveux gominés et une bonne vieille veste en cuir. Dans tous les cas, on est obligés de le remarquer et peut être qu'il aime cela, ce côté un poil décérébré qu'il arbore en toute connaissance de cause. - Téméraire ¤ Ne lui lancez jamais un défi, il risquerait de l'accomplir et ce, même s'il risque la mort à l'arrivée. Sauter du haut d'une falaise? Déjà fait. Manger du piment à haute dose? Check, malgré les conséquences terribles sur sa santé durant une bonne semaine. Il est déjà entré par effraction dans tous les commerces de la ville, il s'est aussi fait choper en train de vandaliser le poste de police. De toute manière, il a pris un abonnement en cellule alors autant le capitaliser, non? - Fantasque ¤ Il rêve. Il danse. Il ne s'arrête jamais de vivre sur une autre planète, ou sur la lune au bout du compte. Certainement qu'il aurait aimé être ailleurs, découvrir du pays, croire en ses rêves mais la vie n'est qu'illusions et il l'a compris suffisamment jeune pour arrêter de se perdre dans les affres de la vie réelle. Peut être que c'est la mort de sa mère le jour de sa naissance qui l'a rendu aussi rêveur, ou peut être que c'est la vie qui tourne à l'envers qui l'a forcé à fermer les yeux sur les douleurs vives qu'il ressent toujours. Perché ¤ La drogue, son mal. Est-ce vraiment la raison de son côté paumé notoire? Certains disent que oui, lui ne saurait pas vraiment répondre. Il a conscience que parler à des revenants ou des arbres ne fait pas de lui une personne tout à fait équilibrée aux yeux du monde mais il n'a pas franchement envie de changer de mode opératoire. Dans son mode doré, il est heureux. Seul mais heureux. - Romantique ¤ L'amour, le grand mot. Le seul mot qui compte. Elio ne le connait pas vraiment, et pour dire, sa famille n'a jamais montré l'exemple entre les fuites à répétition, la violence des conflits mais Elio, en grand rêveur qu'il est, il y croit encore. Son père l'a trouvé, l'amour, alors peut être que lui aussi, un jour, pourra être le receveur de ce sentiment si effrayant mais si exceptionnel à la fois. - Egocentrique ¤ Penser à lui, c'est tellement plus simple que de rêver d'être les autres. Il arrêtait de s'intéresser au monde alentour dès que l'adolescence est venue frapper à sa porte. Les problèmes de la famille, il les a laissés à son père et sa belle mère. Avec du recul, il regrette sûrement un peu mais mettre la ville sans dessus dessous, c'est une passion qu'il ne peut que continuer à perpétrer malgré tout. - Solitaire ¤ Avoir des amis, c'est surfait. Elio, lui, a des connaissances. En même temps, son mode de vie n'invite pas tellement à des relations stables et loyales. Il vend de la magie, on lui donne de l'argent. Au fond, cela ne lui pose pas beaucoup de problèmes parce qu'il déteste être abandonné. Après sa mère, son frère, sa soeur et maintenant, son père, il a bien trop à régler pour envisager de changer de façon de voir les choses. - Ambitieux ¤ Il rêve encore d'une meilleure vie, de quelque chose qui fera sens pour lui. Il sait bien qu'il ne pourra pas continuer toute sa vie à écumer les réserves de drogue de la région pour enchanter les lycéens de Blackwood. De la même manière, suer pour quelques stèles ne paraît pas être un plan de carrière sur le long terme. La photographie, pourquoi pas? Il n'a probablement pas le talent mais la ferme, elle, l'attire et il compte bien devenir un gestionnaire forcené, ce que son père n'a jamais pu être, en somme. - Effronté ¤ Il a la manie des délinquants de répondre à la moindre remarque. Cynisme? Folie? Les deux assurément. Il déteste quand il n'a pas le dernier mot et il a toujours repoussé les limites données par les autorités alors pour Elio, il est tout à fait normal de ne pas se laisser faire, honneur d'Amery. - Sensible ¤ Une qualité qu'il ne montre que peu au final mais qui est bel et bien présente. Il a pleuré le jour du décès de son père, autant qu'il a pleuré quand sa soeur est partie mais toujours quand il n'y avait plus aucun témoin pour assister au spectacle. Faire cela en toute discrétion, c'est bien plus Elio, il n'y a peut être qu'à cet art là qu'il arrive à l'être vraiment. - Secret ¤ Ce qu'il a en lui, peu de personnes n'en a connaissance. Sa folie qu'il exhibe, ce n'est que la partie émergente de l'iceberg Elio. Il faut creuser très profondément pour avoir conscience de ce qu'il est réellement: il pourrait être un grand homme. Oui, pourrait, il n'y a que le conditionnel qui marche avec lui. - Volubile ¤ L'art du discours, c'est une qualité nécessaire quand on démarche une clientèle quelconque comme il peut le faire. Parler, c'est aussi une façon de noyer le poisson quand il se retrouve dans la panade. Dans tous les cas, il est toujours le premier à user de ses cordes vocales, certainement une autre manière de montrer qu'il existe. Excessif ¤ Une expérience par ci, un coup de folie par là. Il ne s'arrête jamais alors il ne fallait pas s'étonner quand il s'est trouvé une lubie de chasseur d'orage. Il y croit dur comme fer, un peu comme lorsqu'il expose à qui veut l'entendre que le monde des morts côtoie celui des vivants... Être dans l'excès, un art de vivre plus qu'une façon de penser pour Elio.

✩ Meet me in Blackwood.

Il s'agit ici de donner des réponses relativement développées à ces questions. Vous pouvez rédiger les réponses à la première ou à la troisième personne, c'est comme bon vous semble. N'hésitez pas à vous appuyer sur ces réponses par la suite, lors de l'élaboration de liens ou même dans vos sujets.

Depuis quand vivez-vous à Blackwood ? Si vous y vivez depuis toujours, avez-vous déjà quitté la ville ?
Le jour de ma naissance a marqué le début de cette aventure blackwoodienne. Dans les histoires les plus célèbres, il vient toujours un moment où notre cher héros quitte sa ville natale pour partir à la quête du sens de sa vie... Ce n'est pas mon destin. J'ai assisté à toutes les aurores de notre village et vu à l'allure à laquelle je suis lancé, je devrais pouvoir être témoin du spectacle jusqu'au jour de ma mort... Un bien ou un mal?

Que pensez-vous de votre vie ici ?
De la métaphysique, tout de suite, mais bien, allons y. Qu'est ce que la vie, déjà? Il vaudrait mieux commencer par là. Cela dit, je suppose que je vis. Ni bien ni mal. Je fais mon beurre, je gagne ma croûte comme on dit et c'est le principal, non? Je ne sais pas si c'est un objet de fierté ou non mais en tout cas, je me plais bien dans ma condition unique. Être le premier chasseur d'orages de la région, c'est beau sur un CV, non?

Quelle est votre place dans la communauté de Blackwood ?
Donnez moi la définition de place déjà parce qu'il semblerait que ce soit un mot polysémique, voyez. En termes de géographie, je dirais que je suis plutôt du côté ouest, non loin de la limite de la ville. En termes de rang, je dois me situer dans le bas du panier, quoique alphabétiquement parlant, je dois plutôt être au milieu mais tout cela se discute, pour sûr. Ce que je peux vous dire, c'est que je n'ai jamais eu de place de parking attitré alors peut être que ça répond à votre question... Je n'en ai pas vraiment, enfin si, j'ai une place toute chaude en cellule de dégrisement au moins une fois par mois, c'est un début.

Quelle est ou quelle était votre réputation au lycée ?
La notoriété, c'est qu'une question de point de vue et on ne peut pas dire que je l'ai recherchée un jour. A partir de là, on pouvait facilement comprendre que je restais effacé derrière les gradins du stade ou dans les coins sombres des gymnases. C'est mieux pour le business, mais cela ne m'a pas empêché de me faire virer plusieurs fois du lycée, trop bizarre qu'ils disaient... C'est un argument valable ça, vous croyez?

Croyez-vous en l'existence d'événements paranormaux ? Si oui, en avez-vous déjà fait l'expérience ?
Evidemment. L'étrange est partout autour de nous et je ne veux pas vous effrayer mais j'ai la visite de multiples revenants depuis que je travaille au cimetière. La nuit, j'ai la sensation qu'ils viennent me faire la causette et c'est étrangement plaisant. J'espère que ce genre d'instants restera à jamais en moi.

Avez-vous un rêve ou un cauchemar récurrent ?
Grimper dans les étoiles. Ne faire qu'un avec l'orage. Enfin, rendre justice à cette terre qu'on détruit de nos pas d'éléphants. J'en rêve au moins une fois par semaine, juste de me confondre avec les éléments: devenir le feu incandescent, passer à travers le filet d'eau apaisé avant de me fondre dans la terre et m'envoler dans les airs pour démarrer un nouvel ouragan. Est-ce un rêve ou un cauchemar, cela dit?

Quel est le dernier rêve que vous avez fait ?
J'étais perdu dans une conversation des plus métaphysiques avec mes deux géniteurs, autant dire que je me suis réveillé en n'étant plus sûr de connaître mon véritable prénom. Je crois même qu'après avoir pris ma première dose du jour, j'ai décidé de me faire appeler Carmen pour les trois jours suivants... Les rêves provoquent de ces effets, parfois.

✩ Under a sky full of stars.

L'amertume dans ses yeux, le regard d'un homme qui avait tout perdu. A qui on avait tout volé. Tout ? Pas exactement, il avait encore les couleurs vives autour de lui, les rires gras qui résonnaient à ses tympans... Mais pas autant que le silence. Oui, le silence total d'une âme qui était en train de s'égarer. Il était arrivé trop tard : constat terrible d'un garçon qui avait toujours fait de travers. Sa belle mère osa relever le regard vers lui, s'abstenant de tout commentaire sur l'état de ses pupilles, définitivement trop dilatées pour que l'affaire fut quelque peu naturelle. Attraper la main qu'on lui tendait, resserrer l'étreinte autour de celle-ci, uniquement pour se rendre compte que plus aucune réponse n'arrivait jusqu'à lui. Plus rien. Il était parti et si cette constatation n'était plus nouvelle depuis des mois, depuis qu'on leur avait narré les conséquences d'une vie passée à jouer avec le feu, cela n'empêchait pas le jeune brun d'espérer encore un signe quelconque. Juste un signe que la vie n'était pas vaine, que tout le monde ne l'abandonnait pas à son triste sort, là, au bord de la route, avec quelques grammes de cocaïne dans la poche et deux joints dans une autre. Il n'y eut aucun signe, rien d'autre que les pleurs de sa belle mère, teintées d'une résignation qu'il aurait dû connaître lui aussi... Mais ce n'était pas le cas. Elio avait la rage de vivre. Elio, oui, c'était le nom que sa défunte mère avait décidé de lui donner et ce, malgré les protestations véhémentes de son géniteur qui dût se contenter du deuxième prénom qu'il aurait tant aimé voir arriver en premier, Simon. Elio n'était qu'Elio et aujourd'hui, il n'avait plus ni père ni mère, simplement des souvenirs d'une vie qui l'avait blessé plus qu'un enfant ne l'aurait certainement mérité. Avec le départ de ses aînés, il n'y avait plus eu que lui, le jeune fougueux qui passait son temps à chasser les papillons en se prenant pour un sorcier renommé issu d'une terre inconnue. Son père était ivre, sa mère était partie et sa belle mère n'avait pas l'air de se soucier d'autre chose que de retirer sa bouteille au cher Amery. Comme elle était forte, elle avait gagné la partie. Elio, lui, s'était perdu en chemin. Il était dans les étoiles, là haut, à attendre les effets sirupeux des douceurs qu'il s'infusait dans les veines quand personne n'avait le regard posé sur lui. Justement, plus personne ne poserait ses yeux sur sa frêle carrure alors, il pouvait faire ce qu'il voulait, non ? Il pouvait rêver mieux en tout cas, mieux qu'un fossoyeur de bas étage qui concluait ses marchés au milieu des tombes, mieux que le gamin qui s'était fait virer du lycée, mieux que ce fils sans ambition qu'il avait été. Oui, il pouvait être à la hauteur, il pouvait gérer la ferme comme personne ne l'avait jamais géré. Oui, il pouvait serrer cette main qui refroidissait et y croire encore un peu. Faire de ses rêves une réalité. Faire de sa vie un ticket gagnant pour le paradis.

« Si je vous dis que c'était que des Smarties, vous me laissez sortir ou pas ? Non, parce que techniquement, il y a autant de produits chimiques dans ces bonbons pour gamins que ceux pour adultes. Vous en pensez quoi, vous ? Vous devriez tester, vraiment, ça changerait votre vie, monsieur l'agent. » Il avait son petit sourire narquois alors qu'il essayait tant bien que mal de sortir une cigarette de la poche arrière de son pantalon, geste qui fut vite stoppé par le policier qui le brusqua un peu pour le faire entrer dans la cellule, non sans avoir pris le moindre objet qui traînait encore dans les vêtements farfelus d'Elio. Cet endroit, il en connaissait le moindre recoin : il y avait passé des nuits, à réfléchir, à jouer à chifoumi tout seul en comptant le nombre de mouches qui traînaient autour de son camarade de cellule, le vieux Enrico, aussi fracassé que lui sans avoir besoin de consommer autre chose qu'un bon litre de whisky par jour. « Dis p'tit, tu veux pas la mettre en veilleuse ? Y en a qu'ont fait la guerre ici et qu'ont pas spécialement envie d'entendre jacter toute la nuit. Entre ça et les bombes, je choisis la seconde option, ça rend moins taré. » Forcément, c'était le genre de remarques qui amenaient un fou rire chez le jeune Amery. Il fallait dire qu'à cette heure là, il n'était plus tout à fait sobre, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'on l'avait attrapé en train de troquer les Smarties des gamins contre des pilules d'un autre jour le soir d'Halloween. Heureusement qu'on le connaissait dans les parages avec ses lunettes teintées et sa dégaine digne d'un Jim Morisson né avant l'heure. Autant dire que cette histoire de troc aurait pu le mettre dans la panade si un des mômes avait décidé d'avaler ladite substance en se disant que ce ne pouvait qu'être bon pour la santé vu la couleur. Au bout du compte, l'excentrique notoire s'était chopé une bonne nuit en cellule, à ruminer ses pensées en parlant à un Enrico plus endormi qu'autre chose. « La dernière fois, vous m'aviez pas sorti que vous étiez sourd depuis les tranchées ? Pour le coup, je peux jacter jusqu'à ce que mort s'en suive... Pour vous, hein. » Dans l'idée, il trouvait cela plutôt marrant et il tait persuadé que le vieil homme serait passionné par son futur plan pour aller décrocher un orage de renom dans le comté voisin. Monter sur une falaise sans harnais, juste pour immortaliser le moment où la colère du ciel se montre à l'oeil nu de l'innocence humaine... Le rêve pour Elio, ou juste la folie, ce n'était qu'une question de point de vue. Il en était d'ailleurs à sa cinquième tirade sur le sujet quand les grilles s'ouvrirent et qu'une large silhouette s'imposa, visage fermé, allure altière. « Bouge toi, j'ai à faire, ta frangine aussi, si tu veux mon avis. » Chuck était toujours d'une éloquence sans nom et vu l'état d'Elio, le fou ne put que s'étaler dans les bras de son aîné en baragouinant à quel point la puissance des étoiles avait joué un rôle essentiel dans leurs retrouvailles. Autant dire que Chuck n'en avait pas écouté le quart mais Elio semblait satisfait, juste parce qu'il était moins seul depuis le retour de la fratrie... Ou peut être qu'il était plus seul que jamais avec cette affaire de vente qui le taraudait, lui, futur gestionnaire du ranch et chasseur d'orages à la puissance étoilée, rien ne l'arrêterait. Rien.

Il y avait eu Martha. Il y avait eu Connie. Natalie. Marilyn. Jean. Victoire. Tant d'autres. Aucune n'avait vu en lui un potentiel chevalier servant. Elio n'avait jamais su séduire, on ne lui avait jamais appris et peut être qu'il n'avait jamais voulu savoir, par peur de devenir important pour quelqu'un un jour. Qui pourrait l'aimer? Qui méritait un tel sort? Oui, le sort d'une jeune âme en peine qui succomberait aux tentatives désespérées d'un amoureux de la galaxie toute entière. L'important, c'était d'y croire encore, d'en rêver toujours et d'attendre, surtout. Après vingt quatre années de service sur cette planète, Elio était loin du compte. Il ne savait que peu de choses, s'essayant à l'art du maniement de la fourche au beau milieu d'un ranch qui ressemblait plus à une attraction de maison hantée, se perdant entre les rangées les plus tortueuses du cimetière pour échanger quelques doses contre des dollars salvateurs. De temps en temps, il voyait la lumière du jour, quand il ne devenait pas Carmen ou Barry en conversant avec des revenants imaginaires aux yeux d'autrui, il prenait son vieil appareil photo et il cherchait l'idéal. La beauté absolue, la rencontre délicieuse entre le ciel et les étoiles, la colère divine contre un espoir fou d'être aimé autant qu'il pouvait aimer ce monde. Fou jusqu'à s'y perdre, fou jusqu'à s'y noyer. Fou jusqu'à en mourir. Mourir de vivre.

✩ Falling masks.

PSEUDO/PRÉNOM › cosmic feeling.
PRÉSENTATION PERSONNELLE › Coucou les loulous, ici une bretonne qui vous parle, instit à ses heures perdues, férue de tout un tas d'arts, surtout le 7ème et sinon, j'aime la raclette (ça tombe bien, c'est la période  Cute )
FRÉQUENCE DE CONNEXION › Aussi souvent que possible, selon la gestion de cet emploi du temps cornélien.
AVATAR › Joe (l'amour, le beau, le vrai, le feelsien) Keery.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? › En me promenant par ci, puis par là et hop ça a attiré mon oeil.
MOT DE LA FIN › N'oubliez jamais votre dose de reblochon hebdomadaire  Panic 2

_________________


Dernière édition par Elio Amery le Jeu 28 Déc - 23:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 0:26

Tu m'tues love, c'est trop beau Coeur Faint
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Naya Wilcox
passenger ✩ stay a little more

Messages : 122
Crédit : Schizophrenic


Occupation : Étudiante et serveuse au Millford's Diner les week-ends

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 0:29

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you

J'aime tellement ton avatar aussi omg Love
Hate de lire ta fiche Cutie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 15:34

Bienvenue par ici! Coeur C'est @Robin Amery qui va être contente! Hm
Tu as choisi un de mes PVs préférés, et je peux te dire que ce que j'ai lu jusqu'ici ne me convainc que tu es la personne qu'il lui fallait, à Simon/Elio! Waw Je n'aurais pas songé à Joe pour ce rôle, et pourtant… ça fonctionne carrément bien! MDR Et le prénom est une belle trouvaille aussi! I love you

J'ai hâte de lire la suite/fin de cette chouette fiche, bon courage pour la rédaction! Rolling

Oh et :

@Elio Amery a écrit:
Je crois même qu'après avoir pris ma première dose du jour, j'ai décidé de me faire appeler Carmen pour les trois jours suivants...

MDR

_________________

all of our heroes fading, now I can't stand to be alone, let's go to perfect places
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343
avatar
Felix Callahan
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 87
Crédit : dandelion.
Occupation : lycéen à la concentration sur le déclin, pianiste au road inn lorsque le coeur s'y prête.
Réputation : missing, l'enfant disparu, les fugues à répétition, le môme callahan qui ferait mieux de moins emmerder son père, aux yeux des adultes. au lycée, felix c'est surtout l'insolence qui fait marrer en cours, la belle gueule sur laquelle on se retourne, auréolé d'un mystère que l'on peine à percer. il attire autant qu'il dérange, mais tout le monde semble avoir un avis à son sujet.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 18:13

aaaw ce choix de pv juste extra Hm en plus c'est clair que joe passe bien dans le rôle Owi

bienvenue parmi nous Waw

_________________
he wonders if it will always be like this, the small twist in the base of his throat, the pain of swallowing “I’m fine” and “I like being alone.” he's told them that he's waiting, until he can anchor himself to the earth again, until he can learn the map of his own heart again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boyd Desmond
passenger ✩ stay a little more

Messages : 132
Crédit : Lux Aeterna + Gentleheart


Occupation : Shérif parachuté en sept. 1984, après le décès du patriarche Hewitt. Ex-officier de police à Detroit, sensible aux affaires de racisme et de drogue.
Réputation : Grâce à un travail sérieux, beaucoup de diplomatie et de gros efforts pour s’intégrer, le shérif commence à gagner le respect et la confiance des habitants. Boyd reste néanmoins un étranger de passage qui n’a aucun ami à Blackwood.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 21:45

Bienvenue sur le forum :)
Ton personnage est intéressant, Boyd va le détester Fire

_________________
“Life is full of misery, loneliness, and suffering - and it's all over much too soon.”
“Death wasn't a movie where the pretty star faded away with a touch of pale makeup and every hair in place.”
“Death leaves a heartache no one can heal, love leaves a memory no one can steal.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t201-my-life-is-a-mess-of-shit-boyd-desmond http://blackwood.forumactif.com/t202-my-life-is-a-mess-of-shit-boyd
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 22:31

Merci les copains, que des hotties, j'espère que vous viendrez me réclamer un peu de magie (allez, boyd, avoue que t'attends que ça Cool ) Brille
La bouille de Joe vous bisoute et j'retourne à ma fiche fissa Love

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sheila Darling
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 68
Crédit : AILAHOZ


Occupation : sur les bancs du lycée mais la tête dans les nuages, un regard revolver qui dissimule une personnalité en dent de scie, c'est qu'elle en relâche du venin du bout de sa plume acérée.
Réputation : se hisser en haut du panier pour éclipser les qu'en dira-t-on ravageurs sur ceux que l'on a surnommé "Addams Family". Cheerleader, chroniqueuse pour le journal du lycée et commère en titre elle dupe son monde sous des faux airs de biche effarouchée. Fuir ses propres ombres dans une candeur feinte.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 22:55

bienvenue parmi nous Waw Waw
Joe mon obsession du moment Faint
et puis ce choix de PV qui déchire tout, j'aime beaucoup ce que tu en as fait jusqu'ici Panic
le job claque Panic Rock

_________________

Seven devils all around you. Seven devils in my house! See they were there when I woke up this morning. And I'll be dead before the day is done. And to take your soul for what has been done. Cannot be undone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Jeu 28 Déc - 23:40

Cette obsession que j'approuve olalala. Merci à toi pour l'accueil, de l'amour en paillettes en retour BFF

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Fletcher
The Runaway Prom Queen

The Runaway Prom Queen
Messages : 1254
Crédit : avengedinchains


Occupation : lycéenne qui dépensait beaucoup d'énergie à rendre son lycée respirable - même si tout le monde semble déterminé à y être misérable. Présidente du conseil des élèves + co-capitaine des cheerleaders.
Réputation : elle était bien trop parfaite, la fille fletcher, s'en était presque écoeurant. sur tous les fronts, de tous les évènements… elle semble récemment avoir décidé de tout envoyer balader (même son petit copain).

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Ven 29 Déc - 11:59

C'était un plaisir de lire ta fiche de bout en bout! Rock Je suis absolument fan de ta version de Simon/Elio, qui est vraiment très proche de ce que j'avais en tête, ce qui me satisfait d'autant plus Dent (même si tu aurais bien été en droit d'en faire ce que tu voulais, de ce sale môme MDR sauf peut-être un vendeur en assurance père de deux enfants Arrow )
Je te valide avec grand plaisir, et j'ai hâte de voir Elio sévir en RP! Rolling

_________________

all of our heroes fading, now I can't stand to be alone, let's go to perfect places
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t35-sasha-let-it-hurt-let-it-bleed-let-it-heal-and-let-it-go http://blackwood.forumactif.com/t135-thunder-in-her-heart-chaos-in-her-bones-sasha#1343
avatar
Elio Amery
newcomer ✩ stranger in town

Messages : 32
Crédit : wcsted & Imaginarium


Occupation : Employé de cimetière. Photographe au Pepin News Journal quand on a besoin de ses services. Dealer de magie.
Réputation : A l'image du reste de sa famille: loin d'être fringante. Il passe pour un illuminé de première catégorie, mais un illuminé qui vend de la magie, peut être que cela rattrape un peu l'affaire, en surface.

MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   Ven 29 Déc - 13:19

Entre un dealer de faux smarties et un vendeur en assurance avec un harem de mômes, mon coeur a balancé évidemment rabbit Merci à toi, ravi que ce fifou te convienne Cute

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fear nothing but yourself. ¤ Elio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fear nothing but yourself. ¤ Elio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach 325: Fear for the fight
» Le pouvoir d'Elio.
» E.M. Forster: Where the Angels Fear to Tread (Monteriano)
» Appellez le plombier ! [Elio Nagashi, Riko Sugar, Amai Satougashi et Ike Darras] [Terminé] (enfin olol)
» Dmaniak's Aquarius no Camus!! By Fear Factor!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ INTRODUCTIONS ✩ :: Pretty things :: Welcome in Blackwood-
Sauter vers: