AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 woods at night (loan - astrid - sabrina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Blackwood
I'm the space invader

I'm the space invader
Messages : 235

MessageSujet: woods at night (loan - astrid - sabrina)   Mer 6 Déc - 18:10

Rêve partagé

Loan Baker, Astrid Renno, Sabrina Chapman

Ordre de passage:
 

L'obscurité est dense sur les bois dans lesquels votre rêve vous propulse une fois tombé dans les bras de Morphée. Au-dessus de vous, rien ne distingue les arbres du reste, tant les cimes semblent hautes et obstruent toute lumière qui pourrait pénétrer la forêt. On ne saurait dire s'il fait jour ou s'il fait nuit,
tant aucun rayon de parvient dans cet amas infini de conifères.
Vous ne vous parvenez pas à vous voir les uns les autres, chacun caché derrière un tronc ou avançant prudemment, à l'affût du moindre son.
Un sentiment lourd s'empare de chacun d'entre vous, comme le présage d'un danger régnant entre ces sinistres arbres. S'il est réel ou fruit de votre imagination, nul ne le sait. Votre rencontre est imminente, car vous êtes tous dans un périmètre de cinq mètres de diamètre, et vous parvenez à vous entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com
avatar
Loan Baker
notable ✩ blackwood's leader

Messages : 316
Crédit : laura (ou alan) ♥


Occupation : errance dans les couloirs, âme en peine parmi les lycéens
Réputation : le weirdo par excellence. l'extraterrestre, comme on l'appelle, alors qu'il essaye désespéramment de se faire entendre.

MessageSujet: Re: woods at night (loan - astrid - sabrina)   Ven 8 Déc - 21:41

C’est comme s’il peut réellement sentir la terre sous ses pieds nus. Le froid qui enveloppe sa cheville et la brise qui gigote entre ses orteils. Tout parait réel –peut-être que ça l’est, d’ailleurs. Ça doit sûrement l’être.

Il faut plisser des yeux pour distinguer quelque-chose, tant l’obscurité enveloppe sagement les lieux. Les arbres ont le contrôle sur l’endroit ; une forêt. Il n’a aucun souvenir de sa venue ici. Un sentiment étrange se propage rapidement, venant se loger dans son crâne. Alors il avance lentement, prudemment, une fine couverture recouvrant ses épaules. Il frissonne, resserre le tissu autour de son frêle corps. Ses lèvres tremblent et le froid crispe chacun de ses membres. Ses mains sont glacées et agrippent difficilement le drap.

Loan hésite à poursuivre sa marche ; il a l’impression d’être figé sur place, et quelque-chose qui ressemble fortement à de l’intuition lui souffle qu’il ferait mieux de rester où il est. Et pourtant, le garçon ne stoppe pas son pas, jusqu’à ce qu’un craquement sonore parvienne à son fragile tympan. Il sursaute brusquement avant de poser son regard sur la brindille qui gise sous son pied, s’étonnant de ne pas avoir senti la piqûre de l’écorce sous son épiderme. Momentanément rassuré, un second bruit se fait néanmoins entendre et le regard du gamin analyse les environs, l’œil fou roulant dans son orbite. Il n’est pas seul dans ses bois, et il ne parvient pas à savoir s’il en est soulagé ou non.

Alors qu’il cherche une quelconque échappatoire, bien évidemment simplement fantasmée, deux silhouettes se distinguent finalement dans la brume. Deux filles indéniablement plus grandes que lui. Et après un moment de crainte de se retrouver face à un dangereux psychopathe, l’extraterrestre finit par les reconnaître ; des lycéennes. Des visages quelque peu familiers au beau milieu de ces menaçants conifères.

_________________
and i feel so alone, and so scared.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com/t88-sickness-is-my-love#589 http://blackwood.forumactif.com/t95-the-lost-boy-loan#695
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: woods at night (loan - astrid - sabrina)   Dim 10 Déc - 14:29

Astrid bouge son postérieur du sol gelé et peu accommodant. Elle se trouve dans les bois, proche de Blackwood. Enfin, rien ne prouve qu'elle est bien là, non loin de la ville, mais elle le ressent. Comme elle ressent qu'elle est ailleurs, dans une autre dimension. Simplement vêtue d'une culotte et d'un haut de pyjama qui était autrefois un T-shirt à son grand frère, dont elle s'est totalement approprié, la lycéenne observe l'endroit en silence. La vision des arbres, gigantesques, est obstruée par la buée sortant de ses lèvres. Il fait froid, très froid, et bientôt elle se met à frotter ses bras pour les réchauffer. Une brume, plus ou moins épaisse, empêche de distinguer quelque chose. Astrid se demande si elle ne se retrouve pas réellement dans les bois, après avoir fait une grosse soirée dont elle aurait oublié l'issue. Mais impossible, elle s'est forcément endormie chez elle, ses vêtements le prouve. Rêve t-elle ? Peu étonnant, ses rêves semblent de plus en plus réels. Et depuis son histoire avec son meilleur ami, la voiture percutant quelque chose qui disparait ensuite, avec aucune trace, elle ne fait que des cauchemars similaires.
Soudain, Astrid ressent comme un danger, imminent, qui l'empêche de respirer. Elle sait que c'est tout proche et qu'il ne vaut mieux pas rester là. Mais elle n'arrive plus à bouger, comme si ses jambes étaient pétrifiées par la peur. Elle ne peut s'empêcher de sursauter, se faisant violence pour ne pas hurler, lorsqu'elle aperçoit une silhouette au loin. Elle l'observe, sans bouger, et reconnait de plus en plus le visage du petit Baker. Qu'est-ce que ce gamin fait ici ? Dans -les bois- son rêve ? On dit que rêver de quelqu'un signifie que l'on souhaite voir cette personne, ou qu'elle nous aurait marqué, au point que notre subconscient souhaite visualiser son image. Mais Loan ... Loan Baker ... Rien à battre.

- LOAN.

Pour la discrétion on repassera.
Mais en hurlant son nom, quelque chose se met à bouger non loin. Astrid en oublie tout le reste, et se met à courir, ou plutôt sautiller pied nue parmi les feuillages et les racines des arbres, jusqu'à ce petit être encore plus sans défense qu'est Loan. Il fera un très bon bouclier en cas d'attaque d'on-ne-sait-pas-trop-quoi. Le gosse est juste vêtu de son pyjama et d'une couverture. Astrid vient se réfugier derrière son dos et lui demande de se taire. À vrai dire, il n'a encore rien dit, contrairement à elle qui lâche maintenant des jurons entre ses dents serrées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blackwood
I'm the space invader

I'm the space invader
Messages : 235

MessageSujet: Re: woods at night (loan - astrid - sabrina)   Ven 15 Déc - 11:00

Un craquement soudain se fait entendre, retentissant dans le silence plombant. Vous ne voyez toujours rien de plus, mais c'est @Lauren King qui fait son entrée dans le rêve, propulsée entre deux arbres et ignorant tout de l'endroit où elle a surgi.

(Hors-RP : Sans nouvelles de Sabrina, nous vous invitons à poursuivre le rêve tous les trois. Elle pourra le rejoindre à son retour.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackwood.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: woods at night (loan - astrid - sabrina)   

Revenir en haut Aller en bas
 
woods at night (loan - astrid - sabrina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [R, Sabrina] La gifle, ma vie de femme battue
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonage Daydream :: ✩ DANCING IN THE MOONLIGHT ✩ :: Dreamland-
Sauter vers: